Samedi, le 11 mars 2006, se tenait au Relais Sagesse une session de sensibilisation au trafic mondial des femmes et des enfants. 

Elle était animée par Francine Cabana et Jean Bellefeuille, porte-parole de la Conférence religieuse canadienne
.

Par l’utilisation de différentes méthodes d’animation, le jeu questionnaire, l’exposé, la vidéo, l’atelier, la plénière, le chant, le rituel, les animateurs nous ont conduites de l’information sur le trafic des femmes et des enfants à la prise de conscience menant à l’empathie à l’égard du vécu violent, douloureux et destructeur des personnalités des femmes et des enfants victimes des trafiquants.

Il est alarmant de constater qu’un programme du gouvernement canadien appuie l’entrée des danseuses exotiques au pays, ce qui rend possible le trafic des travailleuses du sexe au Canada.  On estime qu’au niveau mondial, ce trafic touche 4 millions de femmes et rapporte annuellement 40 milliards aux trafiquants du crime organisé.

LA SALLE ARC-EN-CIEL DU RELAIS SAGESSE DEVIENT UNE RUCHE BOURDONNANTE ! ON ESSAIE D'IDENTIFIER  LES CAUSES DE CET IGNOBLE COMMERCE ET LES MÉCANISMES QUI LE RÉGISSENT.

Les religieuses se sont mobilisées pour venir en aide aux victimes du trafic des femmes et des enfants.  L’Union internationale des Supérieures majeures (UISG)l’Association des religieuses pour la promotion des femmes (ARPF), la Conférence religieuses canadienne (CRC) et le Comité d’action contre le trafic humain interne et international (CATHII), entre autres, ont initié des actions pour améliorer la vie de ces femmes : hébergement, reconstruction de leur personnalité, pétitions, lobbying etc.  En novembre 2004, une coalition a été crée : la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES); CATHII en fait partie.  Ces deux organismes font du lobbying auprès des instances  dirigeantes.

Une documentation riche et pertinente nous a été remise.  Elle encourage la poursuite de la réflexion et invite à l’engagement contre le trafic des femmes et des enfants.  Cette session nous incite à être prophètes d’espérance parmi des peuples crucifiés en étant solidaires des femmes et des enfants victimes du commerce du sexe et des organismes qui luttent pour leur venir en aide. 

 

 

Que la Sagesse nous éclaire et nous guide afin que nous puissions contribuer selon nos possibilités au recul de ce trafic qui atteint l’âme et le corps de femmes et d’enfants en recherche d’une vie meilleure!

Céline St-Pierre



 

Site à consulter :  www.crc-canada.org   (Conférence Religieuse Canadienne)
 

Pour nous communiquer une opinion, un message vous pouvez utiliser le formulaire suivant