Dans la section :TEXTES DE SAGESSE

Statistiques et le chemin d’Emmaüs

Louise Madore, fdls,Supérieure générale

Au cours des trois cents dernières années, la Congrégation, comme une barque a tantôt vogué allègrement et avec assurance au large par de nombreuses fondations, des institutions reconnues dans le monde scolaire et hospitalier. Parfois, elle a presque sombré complètement au moment de la révolution française et des lois françaises sur la laïcité. Elle a été à nouveau fortement secouée par le départ massif de plusieurs de nos compagnes, au début des années 70. Nous ressentons encore les conséquences de ce temps d’épreuve dans l’hémisphère nord avec un réel manque de personnel entre 50 et 65 ans. Implantée au cœur du monde, la Congrégation ne vit pas en vase clos. Elle est marquée par les influences positives et négatives de nos sociétés, du temps, de nos cultures et de l’Église.

Lorsque, comme vous, je m’inquiète de l’avenir, alors je poursuis le chemin d’Emmaüs et je vous invite à me suivre, certaines que Montfort et Marie-Louise l’ont aussi parcouru.

Dans les Écritures, les disciples avaient tout ce qu'il fallait pour comprendre l’événement du Vendredi-saint et celui de Pâques… et pourtant ils s’en allaient tout tristes ! Aujourd’hui, la Parole doit devenir vivante, elle doit faire écho au fond de nous en ce que nous vivons dans la Congrégation. En la partageant en communauté, en lien avec la lecture des statistiques, elle éclairera notre regard et nous conduira vers la lumière, vers la vie qui frémit ça et là et même là où on ne l’attend pas !

C’est au geste du partage que nous sommes invitées aujourd’hui pour garder l’espérance, au geste de la fraction du pain qui peut se vivre de tant de manières ! Beaucoup d’entre vous ont réagi positivement à nos dernières informations et se sont réjouies de découvrir la vie qui jaillit de l’internationalité. Alors, avec moi ne restez pas sur l’aridité de chiffres, souvenez-vous de l’espérance de nos pionnières au creux de leur faiblesse et de leurs difficultés, souvenez-vous de nos entités en croissance, souvenez-vous encore du trésor de sagesse toujours offert par nos sœurs ainées.  Avec les disciples d’Emmaüs,  remettons-nous en route, ensemble… en sens inverse comme eux à la suite de cette Sagesse qui nous déroute sans cesse !

Quelque soit notre situation, notre âge ou notre nombre, nous serons toujours assez nombreuses pour être pain rompu et la Congrégation pourra  toujours devenir « étoffe » pour quelques-uns et quelques-unes, à la manière de Marie-Louise. 

Sr Louise Madore, fdls
Supérieure générale
Rome, le 20 avril, 2009

retour à la page principale

Autreas articles: TEXTES DE SAGESSE
La terre vue du coeur
un simple clin d'oeil !
Le pape François a-t-il révolutionné l’Église ?
Parlons Carême avec Jocelyne
KYRIE KYRIE ELEISON Taizé
DONA NOBIS PACEM
POUR LA PREMIÈRE FOIS
JESU REDEMPTOR
UNE PRIÈRE CHANTÉE !
PROCLAMEZ
LES MERVEILLES DE DIEU
Alors que NOËL approche...
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |