Dans la section :TEXTES DE SAGESSE

Les surprises de la Sagesse

Cliquez sur la photo

Par Lise Le Riche fdls
Mis en ligne le 8 décembre 2009

Quand j’étais petite, ma marraine m’envoyait mon cadeau de Noël par la poste. Elle vivait très loin. Le fameux cadeau était toujours dans une grande boîte très bien emballée qui m’arrivait très tôt, soit plusieurs semaines avant Noël. Et je savais qu’il n’était pas question de l’ouvrir avant le grand jour! Que de fois je prenais la boîte dans mes mains, la tournais, retournais pour tenter de percer son mystère. J’aimais rêver et imaginer ce qu’elle contenait. C’était vraiment des boîtes à surprise et elles ne m’ont jamais déçue. 

Ces épisodes de ma jeunesse évoquent mon expérience à St Laurent cet été. J’avais hâte de faire l’expérience d’être messagère. C’est tout ce que je savais. J’étais dans le noir au sujet de ma communauté, où je serais, et les autres activités mais je voulais surtout, en tant que messagère, me resituer personnellement face à la riche histoire de la Congrégation et à sa spiritualité particulière et la partager avec les pèlerins. Je m’étais imaginé un été des plus tranquilles avec beaucoup de temps libre pour intégrer cette spiritualité et cette histoire que je voulais repasser dans mon cœur. 

U
ne fois arrivée à St Laurent, je me suis vite aperçue que la Sagesse avait planifiée les choses de façon un peu différente. Une grande communauté m’attendait…et je parle de « grande » en pensant à toutes les sœurs de la Maison-Mère. Je n’avais pas réalisé que S. Madeleine Cadour m’avait annoncée dans son bulletin aux sœurs, de sorte qu’à la chapelle, dans les corridors et partout, j’entendais « Bonjour, Sœur Lise ». J’étais navrée de ne pouvoir apprendre tous les noms! De plus, j’ai été comblée en faisant le tour des édifices avec la maîtresse-guide des messagères, S. Anne-Marie Le Port. J’aurais aimé l’accaparer et la garder éternellement pour qu’elle puisse tout me raconter de l’histoire de ces lieux saints. Ensuite, surprise encore, une autre communauté m’attendait, et quelle communauté! Celle de la Providence! Étant canadienne, je suis habituée à me dégeler et à dégeler tout autour de moi (automobile, porte du garage, mains…etc.) et ici, j’ai vu que les Françaises aussi sont habituées à se dégeler…Bien vite dans ma communauté les taquineries, les petites comptines et des chansons jaillissent et les rapports se font joviaux. Ces sœurs, faut bien le dire, m’avaient elles aussi ouvert toute grande la porte de leur cœur. 

Je m’étais imaginée n’avoir pas beaucoup à faire ici. Quelle illusion! J’ai appris le métier de sacristine, grâce à S. Jeanne-Marie, puis bien sûr celui de messagère et sans m’en rendre compte, toutes sortes d’autres services pour lesquels on me sollicitait. Une de mes grandes joies fut de ramasser des cerises pour que toutes s’en régalent…Faut dire en cela que j’ai eu une rivale acharnée en S. Michel. Et que dire de mon rôle comme messagère, sinon que cela a même dépassé mes attentes! Par contre, ce rôle a dû être interrompu puisque j’ai changé de chapeau en devenant interprète durant les sessions internationales…15 jours en tout!

J’ai apprécié sentir le cœur de toutes les communautés battre ici. La participation à la prière des sœurs et à l’Eucharistie soit à la Chapelle ou à la Basilique fut une expérience précieuse. J’ai aimé l’ouverture du lieu aux gens de toutes sortes qui viennent visiter et se ressourcer ainsi que ma participation aux activités de la Basilique tels l’adoration et le salut du St Sacrement. J’ai entendu le cœur de la Sagesse battre ici cet été. J’ai vu les bras de la Sagesse grands ouverts pour accueillir. J’ai effleuré sa présence à mes côtés et j’ai goûté les mets à la table de son banquet. À travers tous les imprévus de Dieu, j’entendais Montfort chanter : « Dieu peut tout ou le permet, c’est pourquoi tout me satisfait! ».

Merci à toutes les sœurs pour avoir facilité mon insertion. Merci pour la chaleur de votre présence et de votre accueil. Merci d’avoir été pour moi visage de Sagesse. En venant à St Laurent, j’ai reçu un beau cadeau. Comme dans mon enfance, j’ai attendu le temps propice pour le déballer et je n’ai pas été déçue de son contenu. Il tenait en réserve les surprises amoureuses de la Sagesse. 

Lise Le Riche fdls

Autreas articles: TEXTES DE SAGESSE
La terre vue du coeur
un simple clin d'oeil !
Le pape François a-t-il révolutionné l’Église ?
Parlons Carême avec Jocelyne
KYRIE KYRIE ELEISON Taizé
DONA NOBIS PACEM
POUR LA PREMIÈRE FOIS
JESU REDEMPTOR
UNE PRIÈRE CHANTÉE !
PROCLAMEZ
LES MERVEILLES DE DIEU
Alors que NOËL approche...
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |