Dans la section :TEXTES DE SAGESSE

Fête des Jubilaires, Homélie

À l’occasion de la Fête des Jubilaires,
Filles de la Sagesse - Canada

Homélie
Lucille Deschênes, fdls

C’est toujours dans la joie lumineuse de la résurrection du Seigneur que la Parole est proclamée à l’intérieur d’une eucharistie …  C’est dans cette même lumière que les Jubilaires du jour nous réunissent pour une fête de leur vie, à la suite de Christ Sagesse. Nos vœux, chères jubilaires, en sont tout imprégnés et enrichis, croyez bien.

Dans les textes du jour, nous venons d’entendre une Parole fondatrice : «Tu es  mon fils. Moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.» (Ps 2,7 ; Actes 13, 33)  N’est-ce pas la Parole qui a tenu Jésus en marche toute sa vie ? Parole qui s’est éclairée en totalité  dans sa résurrection. Comme frères et sœurs de Jésus ressuscité, cette même Parole nous concerne personnellement. En Lui, tous et toutes, nous sommes aimé-e-s et engendré-e-s dans tous nos «AUJOURD’HUI». C’est au cosmos, à l’humanité entière, à chacun  et chacune de nous que le «Père immanquable», selon l’expression de Montfort, dit : «Tu es de moi, tu es à moi ! Tu es mon fils, ma fille !» Ce n’est plus la loi qui sauve mais la foi en Christ ressuscité. Par Jésus, l’humanité n’est-elle pas à jamais entrée au cœur de la Trinité, au cœur de l’Amour.  La grâce d’un Jubilé invite  à accueillir pour nous personnellement et pour l’humanité, ce choix surprenant de notre Dieu. N’est-ce pas une première raison d’être «jubilante» !

L’engendrement du Père, notre mise au monde de la résurrection s’opère aujourd’hui, progressivement, sur le chemin de notre vie. Sans doute aimerions-nous et le voir et le sentir plus souvent ! En prenant chair au milieu de nous en Jésus de Nazareth, Dieu a décidé d’habiter notre humanité.  Mais c’est au cœur ouvert dans la foi que Dieu se donne à voir sur le Visage du Ressuscité ainsi que sur le visage des frères et sœurs qui cheminent avec nous. Ensemble, nous  formons un grand corps, le corps des sauvé-e-s, des vivants et vivantes !  Un regard de tendresse sur tous ces bien-aimé-e-s qui nous entourent  et une prise en charge réciproque consolident la marche de l’humanité.

Si nous gardons notre cœur ouvert, nous entendrons sur nos routes, le Ressuscité  nous dire : «Je suis le chemin, la vérité, la vie !» Rien de magique là-dedans, cependant.  En effet, il ne s’agit pas d’un moyen privilégié qui nous est fourni. Il s’agit plutôt d’une Personne qui se propose et qui nous invite à vivre avec elle, l’expérience de la résurrection. Il s’agit de la Sagesse incarnée qui nous prie de partir avec Elle, dans la responsabilité et l’amour,  à la rencontre de cette humanité qui demeure en tension vers sa libération.

Jésus a été un être de chemin, de marche. Il a été un être de relation, de rencontre. Pourtant, son chemin, pas plus que le nôtre, n’a  été une autoroute toute faite à l’avance. C’est petit à petit que Jésus de Nazareth a découvert où son appel devait le conduire. Dans une grande disponibilité et mobilité, en avançant de la Galilée à la Samarie, de la Samarie à la Judée, de la plaine à la montagne, s’est creusée à l’intérieur de lui,  une autre route …  celle qui permet de prendre à la fois de la hauteur et de la profondeur au cœur des pires épreuves. Ainsi Jésus s’est situé de plus en plus, comme il nous invite à le faire,  dans la solidité de l’être, debout dans l’«axe vertical de l’amour» (l’expression est  de P-A Giguère). Autrement, comment tenir en toutes ces situations où nous choisissons, à la suite de Jésus, de donner librement notre vie par amour ?...  L’axe de l’amour … Cela ressemble n’est-ce pas au pèlerinage de la tête au cœur ? N’est-ce pas là que s’opèrent les miracles de la vie ? Dans cet espace béni où nous prenons le temps d’écouter et d’entendre la vie à l’œuvre en nous et au cœur de l’humanité, là où la Sagesse poursuit son incarnation.

«Ne soyez pas bouleversé-e-s » … c’est aujourd’hui que Dieu vous enfante à la vie infinie. Aujourd’hui, Il nous invite à prendre soin de cette vie, en nous et autour de nous, à prendre soin de ce grand don,  grâce auquel, le réalisons-nous,  nous devenons des êtres d’éternité !

Heureux Jubilé à nous toutes puisqu’avec les Jubilaires du jour, nous offrons 375  années de vie consacrée ! Quelle magnifique gerbe et quel parfum ! Que le Ressuscité tourne vers nous son Visage de Lumière et accueille notre offrande!

Je me permets de vous inviter, chères Jubilaires, à convoquer à l’intérieur de votre geste d’offrande, toutes vos sœurs, ces femmes de par le monde, à qui est rendu très difficile voire, impossible, de demeurer debout dans la dignité 

Bonne eucharistie à nous tous et toutes !
Amen !


 Voir la célébration : Ottawa, Maison Accueil Sagesse, le 20 mai 2011

Lire l'article : Jubilés d’Or et d’Argent chez les Filles de la Sagesse canadiennes  Marie-Louise, la cofondatrice,  a vu et elle parle

Autreas articles: TEXTES DE SAGESSE
KYRIE KYRIE ELEISON Taizé
DONA NOBIS PACEM
POUR LA PREMIÈRE FOIS
JESU REDEMPTOR
UNE PRIÈRE CHANTÉE !
PROCLAMEZ
LES MERVEILLES DE DIEU
Alors que NOËL approche...
Nous t'espérons SEIGNEUR !
JÉSUS, MON ROI
VOEUX DE PÂQUES
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |