Dans la section :UN PEU D HISTOIRE

Centre Gédéon-Ouimet, Montréal

Petite Chronique Historique ...

En septembre 1913, à la demande de la Commission des Écoles [catholiques] de Montréal, les Filles de la Sagesse acceptent de prendre la direction de l’école Gédéon-Ouimet située dans la paroisse Saint-Eusèbe-de-Verceil.

En novembre 1914, les religieuses s’installent dans leur logement situé au 3e étage de l’école. Les classes débutent en décembre 1914 avec un nombre de 496 élèves, âgés de 4 à 10 ans. En 1924, vu l’augmentation des élèves, la Commission scolaire construira une résidence pour les religieuses en face de l’école et le troisième étage sera transformé en salles de classe et en logement pour le gardien.

Vers 1950, afin d’assurer des vacances estivales saines à leurs jeunes filles, les Filles de la Sagesse ouvrent le camp «Notre-Dame de Toutes Joies», à Saint-Côme, province de Québec.  

À la suite du retrait des élèves de 8e année et de 9e année, entre 1952 et 1953, l’école Gédéon-Ouimet devient une école primaire. Des démarches auprès des autorités scolaires par la Supérieure, l’école Gédéon-Ouimet devient une école supérieure. En septembre 1954, elle accueille les élèves de la 5e à la 11e année.

En novembre 1955, la Commission des Écoles Catholiques de Montréal décide de donner la direction aux Filles de la Sagesse de la nouvelle école secondaire pour jeunes filles qui sera connue, du nom de leur cofondatrice, sous le vocable «Marie-Louise Trichet». En attendant la fin des travaux de construction de la nouvelle école, les classes des niveaux supérieurs occuperont des locaux dans l’école Gédéon-Ouimet.

Le 20 novembre 1958, les Filles de la Sagesse quittent l’école Gédéon-Ouimet après 44 ans de dévouement et elles se dirigent vers l’école secondaire Marie-Louise Trichet, dans l'est de Montréal, pour en prendre la direction.
Voici une première tranche des cent ans
que fête le Centre Gédéon-Ouimet en 2014.

L'ancienne école est devenue un «Centre d'éducation aux adultes» qui accueille annuellement environ 1,200 élèves.
       
Source : Chroniques des Filles de la Sagesse, rapports de province et procès-verbaux du conseil provincial, province de Québec, Canada.

Autreas articles: UN PEU D HISTOIRE
LA MAISON MARIE-LOUISE
PAGE D'HISTOIRE IMPOSANTE
LE PÈRE MARCEL GENDROT, SMM
FILLES DE LA SAGESSE EN IRAN ?
HEUREUX CENTENAIRE !
Une page d'histoire !
Une épopée : Atikameg, au nord de l’Alberta, 1948
Les débuts d'une histoire de 125 ans
1948 Atikameg Northern Alberta
Deux fondations en une même année!
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |