Dans la section :TEXTES DE SAGESSE

Chercheurs de DIEU

 

L’ÊTRE HUMAIN : UN CHERCHEUR DE DIEU

De tout temps l’être humain a été à la recherche d’un Être Transcendant ou tout au moins d’une Valeur transcendante … Même inconsciemment, l’être humain  est habité par un désir profond de mieux-être à tous points de vue, de même que par un désir non moins profond de rencontrer Quelqu’un qui donne Sens à sa vie. Quand on y pense bien, cette Personne ou cette Valeur ne pourrait-elle pas toujours porter le nom d’AMOUR ? 

À l’époque où la société canadienne française (celle que je connais davantage !) faisait majoritairement une option chrétienne ferme, à base de tradition et de valeurs établies, le commandement d’amour du Christ Jésus semblait vraiment trouver écho et prendre racines. Par ailleurs, la morale et la religion avec ses rites et ses normes encadraient tellement la vie que peu de place était laissée aux questionnements, peu de place aussi à l’évolution intérieure, à la liberté et à l’expérience personnelles. Malheureusement, nous devons reconnaître qu’il y avait par ailleurs, dans cette conjoncture, large place pour le légalisme, et pour une sévérité extrême tant du côté de l’institution que du côté des fidèles. Aussi, sous l’effet des avancées des sciences humaines en particulier, à mesure que  les personnes prirent conscience de l’importance sacrée de leur liberté, de leur autonomie personnelle, de leur droit au respect, une grande désaffection s’est installée par rapport à la religion et beaucoup de personnes ont pris alors des distances face à l’Église. Une Église qui a, pendant un certain temps, garder  un regard plutôt négatif sur tous ceux et celles qui s’éloignaient de son enceinte. «Ne pas pratiquer» classait le chrétien, la chrétienne, parmi les mécréant(e)s. Alors que la foi ne cesse pas nécessairement d’exister hors d’une pratique religieuse. La spiritualité, la soif d’une relation au Vivant, peut subsister.

C’est ainsi que, au gré d’événements douloureux très souvent, la personne est ramenée au centre d’elle-même et lancée dans une recherche en vue d’une redécouverte des racines de sa foi. La soif de spiritualité éveille chez ces personnes le désir de recommencer à croire d’une façon éclairée et expérientielle.

Où l’Église en est-elle actuellement par rapport à cette quête et cette soif ? Offre-t-elle  de l’aide ?    à suivre … clic »

 Lucille Deschênes  fdls

Autreas articles: TEXTES DE SAGESSE
KYRIE KYRIE ELEISON Taizé
DONA NOBIS PACEM
POUR LA PREMIÈRE FOIS
JESU REDEMPTOR
UNE PRIÈRE CHANTÉE !
PROCLAMEZ
LES MERVEILLES DE DIEU
Alors que NOËL approche...
Nous t'espérons SEIGNEUR !
JÉSUS, MON ROI
VOEUX DE PÂQUES
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |