UNE BRĂˆVE en direct de SUDBURY

L’heure de la terre : rue Diane, Sudbury On
par Lise Le Riche fdls 
affiché le 31 mars 2008

Bien sûr, c’était purement symbolique. Éteindre nos lumières, tous nos appareils électroménagers et se tenir à la chandelle pendant une heure ne changera pas le monde. Mais, en communion avec des milliers de personnes sur la planète, notre petite communauté y a pris part.

À exactement 20 heures samedi soir, nous nous sommes volontairement plongées dans le noir. Les trois, Céline, Suzanne et moi, groupées autour d’une petite lampe à halogène Coleman, avons pris davantage conscience de notre fragilité face aux ressources énergétiques de la planète. 

Et qu’avons-nous fait pendant une heure ? Nous avons spontanément improvisé une rencontre et un partage communautaire….C’est incroyable comme les idées fusent  et les langues se délient à la lueur de bougies !

La photo prise dans le noir ce soir- là, nous rappelle cette expérience vécue ensemble. Puisse-t-elle faire grandir notre appréciation pour le grand don de la création, si fragile entre les mains de tous les humains.

Lise Le Riche fdls