Retombées du Congrès eucharistique …

L’humanité, corps de Dieu

Par Diane Thibodeau, Fille de la Sagesse
affiché le 8 juillet 2008

Ceux et celles d’entre vous qui avez goûté à l’expérience de voir « La marche de l’empereur », avez sans doute été touché-e-s par le triomphe des forces de la vie sur les difficultés inhérentes à l’existence que doivent affronter les manchots de l’Antarctique. Dans ce film, il y a une scène captivante où mâle et femelle s’abandonnent l’un à l’autre dans un geste de tendresse émouvant.  C’est à ce moment que ma compagne s’est penchée vers moi pour s’exclamer : « Ah! ca c’est Dieu! »

À bien y réfléchir, notre monde, notre univers est rempli de ces manifestations de ce Dieu - Sagesse - Créateur  qui ne cesse de s’associer à tout ce qui existe. Depuis le premier jour « Dieu dit »,  Dieu s’exprima*, sortit de Lui-même (Gn1, 3) puis  à travers le mystère reflété dans Jean 1, renouvela cette «sortie» : « Au commencement était le Verbe ». Expression de Dieu, toute la création se veut cri, présence, le lieu même où le Transcendant cherche à s’exprimer.  De plus, avec l’Incarnation de sa plus belle Parole, de la plus belle Expression en Jésus Christ, il nous a été révélé que tout l’univers créé est entraîné avec Lui dans un grand mouvement de transformation, de devenir, de « divinisation ».

L’humanité est le lieu sacré où le Souffle créateur cherche à « se répandre dans tout le corps pour l’entraîner à devenir cet être nouveau qui s’achemine vers la vraie connaissance en se renouvelant à l’image de son créateur.  Là,…il n’y a que le Christ qui est tout et en tout. » (Col 3, 9b-11)

Oui, je le crois, l’HUMANITÉ est le CORPS de Dieu, l’habitat de Dieu en mode de souffrance comme en mode de reflets de gloire.  Lorsque je communie au corps du Christ, je communie aux joies et aux peines, aux élans et aux espoirs de tous les habitants de la planète. 

 Noblesse du Mystère oblige!

* Fascinant le sens du verbe  «exprimer» : faire sortir par pression. Il est intéressant pour le croyant de voir Dieu qui est sorti de Lui-même sous cette pression de l’Amour. Amour pur, essentiellement libre et bienveillant qui va vers l’autre !