UNE HEURE DE SILENCE

UNE HEURE DE SILENCE
par Lucille Deschênes, fdls
posté le 12 septembre 2008

Le thème actuel du Blog porte sur la rentrée… Par ailleurs, avez-vous remarqué combien un sujet de réflexion peut devenir presque banal lorsque des échos et des images de catastrophes écologiques et autres, nous rejoignent presque instantanément ?
C'est le sentiment qui m'habite ce matin en lisant les bulletins de nouvelles concernant Haïti. Avec le peuple haïtien, la Famille Sagesse : Ami-e-s et Sœurs,  est touchée.

Aussi, comme la Sagesse est Celle qui nous apprend à faire des liens, Elle m'invite ce matin à vivre une RENTRÉE dans le monde de la compassion et de la solidarité. À quitter un monde de quiétude, de sécurité pour communier (entrer) à la souffrance de toutes ces personnes dont la vie est menacée de toutes parts.

Face à de tels malheurs, on se sent vite impuissants, impuissantes, pour ne pas dire inutiles. Aussi après m'être réjouie que nos sociétés mieux nanties et protégées sont à s'organiser pour apporter une aide signifiante, je me sens appelée à m'arrêter en silence pour rejoindre -- ou plutôt supplier la Sagesse de rejoindre cette douleur indescriptible d'un peuple déjà affaibli et à présent, écrasé à maintes reprises  par les éléments ... À première vue, faire silence peut paraître facile, simple, mais je ne le crois pas. Dans la conjoncture de notre culture contemporaine, où il faut évacuer la souffrance à tout prix, même l'ignorer -- se faisant croire qu'elle n'existe pas -- s'y arrêter, y communier requiert une décision libre.
Les images ne manquent pas pour nous aider à visualiser. Pourquoi ne pas supplier de toute notre humanité, un relais pour ce peuple meurtri de toutes parts ! Est-ce que ce ne serait pas un minimum -- peut-être un maximum -- que nous pourrions faire comme individus, comme communautés, en la circonstance ?
Se taire, comme on fait dans une grande souffrance. Faire ensemble ou seul-e, une heure de silence pour supplier humblement et avec insistance, comme Jésus nous invite à le faire.
Sagesse insondable cachée au coeur des souffrances humaines, guéris-nous, sauve-nous !

À toutes nos Sœurs d’Haïti, aux Ami-e-s de la Sagesse, à toute la Famille montfortaine ainsi qu’au peuple haïtien, notre profonde sympathie !