La Sagesse à Edmundston !

Lors de la session « À la table de la Sagesse », nous avions approfondi le geste prophétique de la Sagesse tel que présenté dans le Banquet de la Sagesse.  Nous avions découvert que les questions d’abondance (partage des ressources), d’inclusion (solidarité, transcendance des barrières sociales, l’aller vers) et d’amour gratuit (convivialité) sont au cœur de la justice de la Sagesse.   Prêcher sur le Banquet de la Sagesse est inutile et n’a pas de sens, à moins de trouver des manières créatives et pratiques de faire que l’abondance, l’inclusion, la justice relationnelle de la Sagesse, le service et l’amour deviennent réalité chez les gens parmi lesquels nous vivons et travaillons.


Le 4 mai 2009, les Filles de la Sagesse d’Edmundston ont pris le temps de relire les actions ingénieuses qu’elles ont posées pour franchir les barrières sociales et vivre ce paradoxe de la Sagesse.  Dans un deuxième temps, elles ont puisé à leur héritage en regardant comment Louis Grignion de Montfort et Marie-Louise Trichet ont tous deux créé des façons créatives de vivre le geste prophétique de la Sagesse.

Riche du partage des expériences de chacune, toutes, nous avons été confirmées dans l’enracinement dans l’héritage Sagesse.