AU SEIGNEUR DES VACANCES

Le soleil, la belle nature retrouvée, beaucoup de temps pour soi et les siens. c'est Ie temps béni des congés ! Nous voici enfin dégagés des soucis quotidiens et comme enivrés par un sentiment de liberté. N'est-ce pas, plus que jamais, I’ occasion de nous tourner vers Celui qui nous attend? Profitons des vacances pour lui donner un Cœur vacant, comme Ie dit finement cette prière au Seigneur de l’éternel été
(tirée du bulletin diocesain «Reflets de la Bresle», 76).

Au Seigneur des vacances 
Tu es Ie Seigneur des vacances,
pas seulement des vacances scolaires
ou des congés payés !
Non! Le Seigneur de la vacance, du vide.
Nous, nous aimons les vacances
pour faire Ie plein d’énergie,
de santé et de bonne humeur.
Nous disons que la vie quotidienne
nous épuise, nous vide.
En fait, notre cœur n’est pas souvent vacant
pour être à ton écoute.
Le travail, les soucis, les détresses
y sont des locataires encombrants.
Pour emménager dans notre cœur,
tu voudrais bien, Seigneur,
qu'il y ait un peu de place, un peu de vide.
Si nous voulons faire le plein de ton amour,
il nous faut vider les gêneurs,
les empêcheurs d’aimer, les replis sur soi,
les regards venimeux, les méfiances égoïstes.

Toi, Seigneur, qui attends la moindre vacance
pour t'installer aux cœurs des hommes,
aide-nous à rentrer en vacances.
Sois Ie Seigneur de l’éternel été,
donne-nous la plénitude de la tendresse.