Drummondville, ce dimanche 17 janvier 2010

À Dieu chères sœurs, chers frères!

par Lise Le Riche, fdls
affiché le 22 janvier

Ce dimanche, 17 janvier, la Maison Marie Reine des Cœurs de Drummondville  avait déjà prévu une rencontre festive pour reconnaître et remercier ses employés et bénévoles. À cause des circonstances tragiques survenues en Haïti, le 11 janvier, et la perte de plusieurs Filles de la Sagesse et Montfortains, le ton de la rencontre a été modifié.


Une cinquantaine de personnes se sont groupées dans notre chapelle pour une célébration eucharistique en ce dimanche. Elle s’est déroulée dans la simplicité et la prière sincère à la mémoire des nombreux disparus en Haïti et particulièrement des membres de nos congrégations montfortaines : 10 scholastiques, tous étudiants en théologie, un prêtre, et 6 Filles de la Sagesse.

À l’offertoire, trois roses blanches en mémoire des défunts furent déposées au pied de l’icône de Marie, Notre-Dame du Perpétuel Secours, patronne d’Haïti : une pour les gens emportés par le séisme, une pour l’Archevêque défunt et l’Église d’Haïti, et une pour les membres de notre famille montfortaine.  Au memento des défunts, les noms de nos disparu-e-s furent lus à haute voix : ceux des montfortains, par Maurice Thériault, smm, et ceux des Filles de la Sagesse, par S. Lise Le Riche, fdls.


Par la suite, un punch puis un repas furent servis en reconnaissance de l’apport précieux de nos bénévoles et employés, toujours à l’œuvre dans notre centre de renouveau chrétien. Pour nous Montfortains, la sympathie de nos proches collaborateurs en ce temps de souffrance, est très appréciée. Nous avons senti un chaleureux réconfort avec le support de notre famille ainsi agrandie.

Un montant substantiel pour assister les Montfortains en Haïti a déjà été ramassé ici, grâce à la grande générosité des gens qui fréquentent Marie-Reine des Cœurs. 

S. Lise Le Riche fdls