À L’occasion de l’ANNONCIATION
du SEIGNEUR

L’ANGE DU SEIGNEUR PORTA L’ANNONCE À MARIE …

Il y a de cela plus de deux mille ans, n’est-ce pas ?
Mais non, ce ne fut que le commencement de l’Annonce …

Et ce ne fut aussi que le commencement de la vocation 
de cette jeune femme juive appelée, Marie.

Marie de Nazareth.

L’Annonce se poursuit encore aujourd’hui et Marie n’en aura jamais fini
tant que l’humanité ne sera pas rendue à terme,
tant que l’humanité ne sera entièrement venue au monde de Dieu !


L’immense DÉSIR de DIEU de PRENDRE CHAIR DANS L’HUMANITÉ a connu un sommet dans l’incarnation de la Sagesse éternelle en Jésus de Nazareth. Un sommet qui n’était cependant que le commencement d’une longue aventure : celle de l’incarnation de la Sagesse éternelle dans chaque être  humain. Un autre sommet. Le sommet dont rêve le Père.

La venue en plénitude de la Sagesse éternelle en Jésus de Nazareth est une PROMESSE de plénitude pour l’humanité, pour chacun/e de nous.

Le 25 mars, neuf mois avant la naissance de Jésus de Nazareth, les chrétiens et chrétiennes sont invité-e-s chaque année à s’arrêter pour contempler le mystère de l’incarnation : cette  décision de Dieu de se rapprocher de nous au point de revêtir notre être de chair, créé et fini. Nous sommes invité-e-s à contempler l’incarnation de l’Amour, l’incarnation de la Sagesse divine en Jésus de Nazareth. Nous sommes invité-e-s à nous arrêter pour prendre conscience aussi que c’est le jour où Marie a dit oui au grand projet de Dieu. En effet, pour que son projet se réalise, Il a voulu avoir besoin d’Elle, humaine et femme. Il l’avait préparée pour cette grande mission. Il l’a désirée et voulue pour cela. Et logiquement, nous dit St Louis-Marie de Montfort, Il veut que Marie poursuive sa collaboration en vue de l’incarnation de la Sagesse divine dans chaque être humain.

Marie n’en aura jamais fini tant que l’humanité  ne sera pas rendue à terme, tant que l’humanité ne sera pas entièrement transfigurée dans l’Amour ! 

Jésus a ouvert ce chemin de la transformation, de la divinisation de l’humanité. Divinisation! Un bien grand mot pour dire une réalité encore plus grande, celle de laisser la divinité habiter chaque jour un peu plus, mon humanité.  Le OUI de Jésus à l’Amour, jusqu’à la Croix, et le débordement de la VIE dans  sa Résurrection, nous font signe. C’est un appel à notre liberté. À la suite de Jésus et de Marie qui ont librement assumé leur appel, nous sommes maintenant interpellé-e-s, au cœur même de notre liberté, à entrer dans le grand Projet. Le projet de Dieu qui nous invite à nous laisser diviniser comme Il s’est «humanisé» (devenu homme) en Marie …

Tout cela se passe en réciprocité, réciprocité de libertés engagées, liberté souveraine de Dieu, d’une part  et d’autre part, la nôtre, en maturation progressive. On dirait bien que notre Dieu était au courant de l’importance de l’esprit de la «circularité» des énergies, pour une sage gestion d’une VIE … sans fin !

Bonne Fête de l’Annonciation du Seigneur !

Pour lire ou imprimer la Célébration, télécharger le fichier PDF