PENTECÔTE

Séraphin d’En-Haut (Saint Séraphim de Sarov,
mystique orthodoxe russe, 1759-1833)
«Le Saint-Esprit met en mouvement la fine pointe de notre âme, féconde la racine même de notre être personnel, donne à notre «pneuma» la force de manifester la Puissance même du Christ. Vivre, pour un chrétien, c'est participer à l'Esprit Saint, c'est «acquérir le Saint-Esprit» (saint Séraphin de Sarov), c'est exister dans une attention de tous les instants à l'événement de Pentecôte. »  Père André Borrély   (Église orthodoxe – Paris)

Et si l'Esprit nous donnait d'être "nous", vraiment ce que nous sommes, sans la peur de l'autre, sans la haine de l'autre mais "nous" dans l'attente de l'autre. L'autre, celui qui par définition est différent en pensée, en foi, en actes.

Et si l'Esprit nous animait d'une force vive, celle du don de soi, de son temps, de sa joie, de ses larmes, de ses mots, de ses silences
 
Et si l'Esprit nous rendait vraiment libres, libres de nous-mêmes, de nos conditionnements, de nos conformismes, de nos deuils, de nos rancoeurs, de nos replis sur soi, de nos rengaines, dans l'esprit et non la lettre.  

Et si l'Esprit nous portait à aimer, non pas en mots, par pitié ou besoin, mais par désir, compassion et en actes.  

Et si l'Esprit nous aidait à la rencontre de toutes différences, amie ou ennemie, dans l'humilité et la joie, dans l'accueil de ce que l'autre a de meilleur et de singulier, dans le bonheur de se retrouver semblables et si particulier. 

Et si l'Esprit pouvait s'unir au nôtre, ouvert et offert, alors la Pentecôte serait encore une fête d'aujourd'hui. ....


Et aujourd'hui l'Esprit vient, il habite en nous,
en silence, en Parole, il nous fait advenir
et communier à l'autre, au Tout-Autre...

texte de Sagesse proposé par Jeannette Roy. fdls