Éloge funèbre de Soeur Hélène Paradis

Sr Hélène Paradis est née le 25 janvier 1921 à Van Buren, Maine, USA., de Walter Paradis et Nellie Michaud.  Elle vit son enfance et sa jeunesse en profitant à plein de ses années d’études.  Entrée au Postulat des Filles de la Sagesse le 31 juillet 1938, à Eastview, elle fait sa profession religieuse le 2 février 1940.  Elle célèbre donc son Jubilé de 70 ans de vie consacrée cette année.  

En parcourant la vie de Sr Hélène, on peut reconnaître trois grands courants, ou trois grands amours qui se sont développés au gré des circonstances, semble-t-il.  Ce sont des étapes merveilleuses correspondant aux appels de la Sagesse et selon ses grandes qualités d’esprit et de cœur.  Nous voyons l’enseignement, le service de l’Église, la justice sociale et humanitaire.

 

Je cite des extraits de l’hommage rendu à Sr Hélène à l’occasion de son Jubilé d’Or, et qui a heureusement été consigné à nos Archives:

Faisons un bref tour d’horizon de ses années d’activités: de 1940 à 1957,  elle a été appréciée par les jeunes d’Edmundston au Nouveau Brunswick, où elle fut directrice des étudiantes de l’élémentaire jusqu’au secondaire.  Elle a rendu des jeunes heureux, inculqué de bons principes et même formé des hommes qui sont devenus membres du Parlement!  L’obéissance la conduit ensuite en Ontario où elle continue sa carrière d’enseignante aux Pensionnats d’Ottawa et de Sturgeon Falls, ainsi qu’à  Scarborough.  Elle est la première à enseigner l’anglais à l’École de la Salle, à Ottawa.  Elle manifestera ses talents dans l’économie domestique, en couture, en cuisine, etc.

De 1979 à 1983 on retrouve Sr Hélène Assistante-directrice d’étudiantes à l’Université de Sudbury.  Seul son Ange gardien se souvient de toutes les heures passées à attendre, à accueillir, à conseiller tard le soir et même la nuit...les jeunes qui avaient besoin d’aide.  Son bureau était toujours accessible.  

Sr Hélène passe ensuite à un service d’Église plus immédiat en devenant la secrétaire de l’Évêque d’Ottawa, Mgr J.A. Plourde, de 1984 à 1987.  Elle y déploie compétence et loyauté.  Et de 1987 à 1991, Sr Hélène met sa grande connaissance des langues au service de la Conférence Religieuse Canadienne en qualité de traductrice.

Après ces années bien remplies, la Province lui offre une année de ressourcement spirituel à Spokane, aux États-Unis: un magnifique cadeau, dira-t-elle.  De retour au pays, elle est nommée “Répondante du dossier JUSTICE SOCIALE,” pour les Filles de la Sagesse de la Province d’Ontario.  Sr Hélène, qui a toujours suivi les grandes questions sociales par la lecture de l’actualité, sa belle expérience auprès des jeunes ainsi que  son travail au niveau du Diocèse et de la CRC est bien préparée pour cette nouvelle responsabilité.  Elle a à cœur de tenir la Province au courant des questions de l’heure.  Elle vibre à la parole de Jean-Paul II: “La justice fait partie intégrante du christianisme”. Son rapport sur “les mines anti-personnelles” est des plus éclairant.  Elle vit déjà l’orientation du Chapitre Général: la justice relationnelle de Jésus-Sagesse.  Ce souci des autres, elle le portera tant que ses forces et sa santé le lui permettront.  

 

Quand elle passe au Pavillon Notre-Dame en octobre 2001, elle garde le réflexe d’être attentive aux autres. Et pendant neuf ans, cette femme dont on a admiré la force de caractère et la belle intelligence est une compagne douce et souriante, qui glisse insensiblement dans un monde de mystère et de silence.  C’est ainsi que le Seigneur vient tout doucement en ce mercredi 9 juin 2010.  Aurevoir, chère Hélène.  La tâche que tu avais embrassée ici-bas n’est pas terminée: veille maintenant sur tous les petits et sans-voix de la terre qui aspirent à la justice aimante du Seigneur qui t’a conduite sur les chemins de la Sagesse.

Sr Odile Archambault, fdls
Ottawa, 2010.

 


Avis de décès

Sr. Hélène Paradis
 SOEUR HÉLÈNE paradis (en religion Sœur Hélène de la Purification) de la congrégation des Filles de la Sagesse, est décédée le mercredi 9 juin 2010, à l'âge de 89 ans dont 70 années de vie religieuse. Elle était la fille de feu Walter paradis et de feu Nellie Michaud du Maine des États-Unis. Elle laisse dans le deuil, en plus de sa famille religieuse, plusieurs neveux et nièces. La dépouille mortelle reposera à la Maison Accueil-Sagesse au 424 Chemin Montréal, Ottawa, le dimanche 13 juin 2010 à compter de 15h. La messe des funérailles sera célébrée en la chapelle de la Maison le lundi 14 juin 2010 à 13h30. La direction des funérailles est confiée à la Maison HÉRITAGE, Ottawa.