SAGESSE ET CRÉATION


La démarche proposée le 25 novembre 2006 à Relais Sagesse par Sœurs Jeannelle Daigle et Marie-Reine Gauthier s’inscrit dans la recherche actuelle pour nous conscientiser face à notre responsabilité pour la conservation et le respect dus à notre environnement naturel.

Pour nous, Filles de la Sagesse, cette expérience nous a fait, entre autres, explorer avec admiration, la place que nos Fondateurs, Saint Louis-Marie de Montfort et Marie-Louise Trichet, ont fait à la grandeur et à la beauté de la Création dans leurs écrits et leur praxis.. Montfort dans «l’Amour de la Sagesse Éternelle» se fait le chantre de tout le créé dont l’être humain est le SOMMET.

Cette démarche nous a aussi rappelé que l’Incarnation étant le mystère central de notre spiritualité, la Création y prend une place primordiale … 

Un des constats de cette journée :
P
LUS NOUS RESPECTONS LA TERRE, PLUS NOUS RESPECTONS L’ÊTRE HUMAIN...
Et vice versa, ai-je le goût d’affirmer ! 
PLUS NOUS RESPECTERONS L’ÊTRE HUMAIN PLUS NOUS RESPECTERONS LA TERRE !

N
’est-ce pas le pouvoir et l’avoir convoités à l’excès sur le dos des pays pauvres qui petit à petit ont amené l’être humain à dépouiller la Terre de ses ressources et de sa Beauté ?  La violence face au frère et à la sœur démunis entraîne forcément les mêmes comportements envers la création et tous ses éléments …Ne croyez-vous pas que si l’être humain était vraiment respecté où qu’il soit et qui qu’il soit, nous n’aurions jamais atteint le désastre actuel concernant notre Mère Terre ?

Peut-être aurions-nous eu besoin d’être davantage conscientisé(e)s par rapport à cette tendance que nous avons facilement en face au danger : en considérer les conséquences et très peu les causes …  C’est comme cela que nous aboutissons assez rapidement à des programmes d’assainissement de l’air et de l’eau et beaucoup moins rapidement à l’assainissement de nos relations sur le plan de la justice, pour une juste répartition des biens entre autres …

En réfléchissant sur la praxis des Fondateurs par rapport à la création, j’ai constaté que Marie-Louise Trichet, la première Fille de la Sagesse, a justement mis l’accent sur la justice dans les relations. Je crois sincèrement qu’elle donnait  en cela la preuve que la TERRE dans toute son intégrité, lui importait !

Merci à Jeannelle et à Marie Reine qui ont contribué à élargir notre réflexion et à stimuler notre sens des responsabilités en ce qui concerne la Création !

Lucille Deschênes, fdls

Cliquez ici pour les Commentaires