DIFFICILES MOTIVATIONS

DIFFICILES MOTIVATIONS
Lucille Deschênes  fdls

«Quand l’instabilité s’installe dans un pays exportateur de pétrole, vite il faut sauver le peuple, au nom de la liberté! (Une) morale qui sent le gaz … dit Stéphane Laporte dans cyberpresse aujourd’hui.

Bonne réflexion qui nous invite à ne jamais se «conter de peurs» sur nos motivations profondes lorsque nous décidons d’une action. Nous sommes actuellement, comme chrétiens et chrétiennes, dans un temps fort qui nous exhorte à fixer nos regards et nos cœurs sur l’essentiel dans nos vies. Quel est cet essentiel ? Qu’en nous et autour de nous la justice, la solidarité, la compassion, finalement l’amour véritable des autres et de soi, aient raison.

Jésus de Nazareth a pris librement et courageusement le chemin du don total de sa vie pour les siens qu’Il a aimés jusque dans la mort. Cet Amour passionné, s’il en est un, qui a trouvé son sommet sur la Croix, a été précédé par une vie qui a réclamé pour les siens la vérité, la justice et la solidarité. Si Jésus a abouti à une mort humiliante c’est beaucoup parce qu’il a été un être profondément authentique, libre et aimant. Manière d’être qui est devenu intolérable pour le pouvoir en place. C’est à l’intérieur de ce choix profondément humain que le Père a pu avec Jésus nous faire introduire dans le monde de la résurrection.

J’espère que les gouvernants des pays intéressés à «contrôler» Kadhafi parviendront à demeurer dans la lumière d’une intervention qui libère et ouvre sur une ère de démocratie véritable en Libye. Notre démarche de carême n’y est pas indifférente

Cliquez ici pour en savoir plus