4e dimanche de CarĂªme - 2011

Le courage de voir

 « En un sens, chacun de nous est un aveugle-né qui doit apprendre à voir. Il existe dans le langage populaire une expression qui décrit l’attitude de gens entêtés dans une idée, un jugement, une opinion. On dit alors : «Je ne veux rien savoir.» Car pour aller plus loin, il faudrait accepter de dépasser son propre point de vue pour recevoir d’autres informations et d’autres lumières. Les pharisiens préfèrent nier les faits plutôt que de réviser leur opinion sur la mise en œuvre de la Loi de Moïse. Les parents de l’aveugle-né sont murés dans la peur. Les croyants d’aujourd’hui sont souvent soumis au mépris d’une science rationaliste étouffante ou au regard dédaignant de gens qui jugent l’Église comme une institution vieillissante et sclérosés. Les croyants se doivent d’être d’inlassables chercheurs de lumière. Heureux ceux et celles qui ont le goût et le courage de voir, de chercher à voir.»

André Beauchamp  Commentaires blbliques des dimanches année A p.128

PRIÈRE

Tant de fois, j’ai vu sans voir,
Trop distrait par trop de choses.
Tant de fois, j’ai entendu sans entendre
Car mon cœur distrait ne portait pas attention.
J’ai vécu à la surface des choses
Comme un étranger, ignorant de moi-même.
Guéris l’aveugle en moi,
Guéris le sourd en moi,
Guéris-moi de moi-même
Pour que je descende aux sources de la vie.
Amen.

Pour prier ou imprimer la Célébration, télécharger le fichier PDF

* Cantate Jérusalem