Être ou ne pas être, en réseau


Être ou ne pas être, en réseau

Anne-Sophie Jouanneau

À l’ère du Net, « réseau » en anglais, le mot ne cesse de proliférer. Récemment, il est entré dans les pages du dictionnaire sous la forme active : « réseauter ». Désormais, on crée son réseau plutôt que d’y appartenir, on le travaille plutôt que de le subir.

Le mot était déjà passé de l’ombre à la lumière, sous les spotlights des pixels. Alors que les anciens réseaux étaient souvent cachés, voire secrets, parfois souterrains et clandestins, ils sont aujourd’hui visibles, publics et affichés, voire mis en scène. Ils sont devenus un enjeu majeur pour les community managers des grandes marques comme pour les politiques en campagne qui recherchent leurs fans sur les sites de réseaux sociaux, pour que les contenus qu’ils diffusent se propagent sur la Toile. Car avec le Web 2.0 l’utilisateur-spectateur est devenu l’acteur-diffuseur, l’informé est devenu l’informateur, la cible est le devenue le media.     
Lire l'article

ou télécharger  le fichier PDF

http://www.cles.com/