Paraliturgie à l’occasion du décès de Sœur Thérèse



Paraliturgie à l’occasion du décès de Sœur Thérèse Mercier, fdls
Télécharger le document PDF

Le chant: « Crois-tu qu'il reviendra? » est une parabole … ce n’est pas le mot à mot qui en donne le sens mais la globalité …
Il y a une expression qui revient quatre fois : « NE T’INQUIÈTE PAS » … Jésus a passé par la mort … il nous y a précédés mais non pas pour y demeurer !
À travers la musique et les images de ce chant qui parle de tendresse, de partage et de vie, L’AMI nous rassure en nous disant que c’est au cœur de notre réalité qu’il viendra et que cette venue s’inscrira dans des gestes de tendresse et de beauté, d’une VIE déjà transfigurée ! «Il se mettra à table et nous servira»
Pour ne pas perdre la beauté et le message essentiel du chant, laissons-nous prendre par sa musique, par le message d’amour qui traverse le poème.

En communion de pensée et de tendresse avec notre Sœur Thérèse Mercier !


Crois-tu qu’Il reviendra ?
 Mannick/Akepsimas/Humenry/De Courrèges

Jésus, devenu l’un de nous, demeure avec nous
et répond à nos questions face au mystère de la mort.

Crois-tu qu’il reviendra à l’heure où l’on s’éveille?
Est-ce qu’il nous attendra en haut de l’escalier ?
 Ne t’inquiète pas, j’aurai du café
 de la confiture avec le pain grillé!
Avant qu’il nous emmène, toi ou moi
Nous pourrons partager ce dernier repas.

Crois-tu qu’il reviendra en plein milieu du jour ?
Est- ce qu’il nous attendra sur le bord du chemin ?

Ne t’inquiète pas, j’aurai sous la main
Quelques habits neufs pour cacher le chagrin
Avant qu’il nous emmène, toi ou moi.
Le vêtement de noces nous embellira !

Crois-tu qu’il reviendra en pleine obscurité?
Est-ce qu’il nous attendra comme attend le voleur?  


Ne t’inquiète pas, j’aurai dans le cœur

la lampe allumée aux tisons du bonheur

Avant qu’il nous emmène, toi ou moi

Nous brûlerons nos peurs dans un feu de joie !

 

Crois-tu qu’il reviendra  au temps des hirondelles ?
Est-ce qu’il nous attendra au sortir de l’hiver?

Ne t’inquiète pas, j’aurai mis en terre  
Le grain que l’amour changera en lumière.
Avant qu’il nous emmène, toi ou moi
C’est une vie nouvelle qui germera !

 

La Parole (Luc 12, 35-37 )

«Restez en tenue de service et gardez vos lampes allumées. Et soyez comme des gens qui attendent le maître à son retour des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera. Heureux ces serviteurs que le maître à son arrivée trouvera en train de veiller. En vérité,  je vous le déclare, il prendra la tenue de travail, les fera mettre à table et passera pour les servir

 Chant : DEPUIS LE JOUR OÙ JE SUIS NÉE

SHALOM !