De l'humain rien n'est petit !

Y a-t-il une manière de vivre qui peut adoucir le passage à cette étape de la vie que l’on appelle la vieillesse ?
L’autre jour, on me dit de façon mi-taquine, mi impertinente : «Ah ! moi, je ferai cela quand je serai âgé !» «CELA», c’est une activité que l’on a classée dans les tâches de luxe, apparemment de moindre importance, les tâches que l’on juge non essentielles ... alors que nous savons pertinemment que les toutes les activités humaines, entre autres, celles de l’ordre la communication, sont d’une importance capitale. Jacques Salomé, écrivain et formateur, dit défendre une utopie qui est celle-ci : «Qu’un jour la communication relationnelle soit enseignée dans les écoles comme une discipline à part entière ».
La beauté, l’harmonie et l’amour sont de l’ordre de la gratuité, de l’ESSENTIEL. Ici me revient au coeur l’enchantement du texte de Charles Singer dans sa parabole du Clown :
 

«Je veux que vous appreniez à vivre lentement, au ralenti /…/

Je veux vous réapprendre le goût des choses

Le prix de la Parole, le Poids des éléments

Je veux vous baigner dans la Vie ! /…/

Libres vous êtes et faits pour créer, transformer,

N’oubliant pas que l’Amour est premier,

Et que rien n’est plus fort.»

 

Ainsi je trouve inquiétant, si on avance dans la vie avec des œillères … en classant parmi les choses futiles tout ce qui nous échappe parce que de l’ordre de l’impondérable et que très  souvent l’on ne s’est même pas accordé le privilège de s’informer et d’accueillir tout simplement. Je crois qu’il y a une ouverture d’esprit et de coeur qui permet de se familiariser  et de s’émerveiller face à des domaines (arts, science etc.) qui nous échappent ou nous dépassent, du moins en partie. Surtout lorsque cet art permet aux personnes de mieux se dire, de mieux communiquer et de permettre à l’autre d’en faire autant …
Une saine  ouverture d’esprit facilite l’entrée dans cette étape de la vie qui s’appelle le vieillissement, sans chocs majeurs. Cela veut dire que chez la personne la vie continue de circuler dans ce qu’elle a de meilleur en poursuivant sa plus belle œuvre : la libération. Libération des peurs, des préjugés, des catégories, des méfiances paralysantes. « Que la Vérité vous libère !», nous dit  Jésus. Que l’Amour nous guide comme unique mesure de valeur !

Il y a, j’en suis persuadée, une manière de vivre qui adoucit le passage vers le vieillissement.

LE GUETTEUR

Cliquez et fredonner  : Y'A DANS LA SAGESSE