4e dimanche de carĂªme 2012

AIMER À PERDRE LA RAISON


Les événements de l’histoire sainte nous touchent de près. Ils nous apprennent qui nous sommes et qui est Dieu. Et les événements de l’humanité comme ceux de notre propre vie sont une histoire sainte. Ce qui nous est demandé, ce n’est pas d’abord de les comprendre, ni d’accepter l’inacceptable, c’est de les lire en regardant la Croix, d’entrer dans le désir du Christ : que nous croyions en lui. C’est d’adhérer à la certitude qui l’habite : l’amour du Père qui l’a donné au monde. Dieu est riche en miséricorde. Il nous a fait revivre avec le Christ. Son visage et son message sont confiés à chaque communauté chrétienne, à chacun et chacune de nous. (Signes, 18 mars 2012). À notre tour «d’aimer à perdre la raison ! »

«Aimer à perdre la raison, aimer à n’en savoir que dire,
À n’avoir que Toi d’horizon, que la douleur du partir.
Aimer à perdre la raison, et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir.
Aimer à perdre la raison, la faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde, c’est par amour que j’y crois
En elles, je porte ma croix, et de leurs nuits, ma nuit se fonde.» (J.Ferrat)

Pour prier ou imprimer la Célébration, télécharger le fichier PDF

Flash :  Madeleine Malette, fdls ( images du web )

Un spécial CARTE : AIMER À PERDRE LA RAISON