Oui, je crois !


Je reviens de Dorval. Plus précisément de l'église de la  Présentation-de-la-Vierge-Marie où était célébré le service funèbre de M. Roland Brochu, papa de Marcel Brochu*, que plusieurs Filles de la Sagesse connaissent. Je sais que M.Roland Brochu était un «Grand» par sa bonté, son travail, ses talents, par son  amour, par sa foi, sa façon de servir les autres. «Cet homme savait tout faire», a dit de lui, le Célébrant.

Les funérailles ont pris l'allure d'une fête. J’ai senti que cet homme qui, avec son épouse, avait porté sa famille, était maintenant lui-même  porté par sa famille et remis à Dieu par elle. Tous les gestes, les paroles, les textes bibliques, disaient bien ce que la famille vivait de  peine mais c’était une peine imprégnée de FOI et d'ESPÉRANCE.



Avant la sortie du corps, le célébrant a remis un cierge aux membres de la famille qui se sont transmis la flamme. Un symbole émouvant de l'héritage que M. Brochu  laisse à ses enfants, ses petits-enfants, ses arrières petits-enfants. Lui, peut partir. Il a terminé les saisons de sa longue vie. Tout est accompli. C'est à ceux et celles qui restent d’enrichir l’héritage légué en incarnant dans leur vie, les valeurs de ce père et grand-père. En eux, ils ont quelque chose de lui: une petite flamme qui éclaire, qui aime, qui invite au don. Je suis revenue avec une impression de paix et la joie indicible de CROIRE. Oui, je crois! Oui, je veux croire! Je choisis de croire. À cause de cette foi vivante et incarnée, la vie a un sens, la mort a un sens.  Seigneur augmente ma foi !

Claire Dumont   fdls


 *Marcel Brochu est l’époux de Lise Châteauvert, sœur de Sœur Irène Châteauvert, Fille de la Sagesse, missionnaire aux Philippines.

Photos : Madeleine Malette,fdls

un clic ici :→ »