HOMMAGE ET RECONNAISSANCE
Sr Lucia Desjardins, Fille de la Sagesse


 



Comment recueillir en quelques lignes toute la beauté d’une vie donnée à pleine capacité et en recherche constante de vérité et d’abandon ?
Sr Lucia Desjardins nous laisse un témoignage touchant et vibrant de détermination et de compassion.



«Enseigne-moi, Seigneur,
le chemin à suivre.
Je marcherai sur le chemin de la vérité.
Unifie mon cœur.
Qu’en TOI SEUL,
il place son émerveillement !»
(Ps 85, 11)





La vie de Sr Lucia a été un long cri pour qu’en elle, amour et vérité fassent alliance.

Notre Sœur est née le 27 avril 1922, à Huberdeau, Québec. Elle est devenue Fille de la Sagesse, le 2 février 1942.  Elle est la sœur de Sr  Simone Desjardins (décédée) et de Sr Gertrude Desjardins, toutes deux Filles de la Sagesse.

Comment recueillir dans quelques lignes toute la beauté d’une vie donnée à pleine capacité et en quête intensive de vérité et d’abandon ?

Sœur Lucia a livré sa vie dans un engagement laborieux et généreux. Couture, buanderie, entretien ménager, conduite d’auto, l’ont vue tour à tour et souvent en même temps, donner le meilleur d’elle-même. À la faveur des événements et sans doute à la demande de la Congrégation qui nous invitait à nous ouvrir au monde des sans-voix … à partir de 1983, Lucia a consacré  aussi beaucoup de temps et d’ingéniosité à l’accompagnement des ex-détenus. Lucia ne faisait jamais les choses à moitié. On peut deviner ce que cet engagement est venu chercher chez elle de générosité et de créativité … Femme disponible et douée, elle ne savait pas calculer mais seulement aimer en vérité.


Lorsqu’on y regarde de près, Lucia a été façonnée par le «Dieu Seul» de nos Fondateurs.
Elle dit d’elle-même que son grand désir était de «laisser Dieu libre de travailler en elle afin qu’Il la transforme.» Elle a été fidèle de façon fort touchante à cet appel. L’énergie qu’elle a mise à rendre service, elle l’a aussi déployée pour arriver à l’abandon dans la tendresse et la miséricorde de son Dieu.  Miséricorde reçue et miséricorde donnée …  Lorsque vint le temps de s’orienter vers la dernière étape de sa vie, Lucia a posé un geste qui a impressionné et édifié toutes ses Sœurs. Elle a écrit une lettre à la province religieuse à laquelle elle appartenait alors, le Québec, pour solliciter le pardon pour tout ce qu’elle avait dit ou fait qui avait pu blesser. Son authenticité et sa simplicité pouvaient faire des miracles !

Voici quelques extraits de la Célébration eucharistique : symboles - prière universelle,  télécharger le fichier PDF


Pour lire la suite de l'hommage, télécharger le fichier PDF