AMI-E-S DE LA SAGESSE, SECTEUR QUÉBEC

«À LA LUMIÈRE DE L'ARBRE DE VIE QUI NOURRIT ET GUÉRIT.»  (Apoc. 22,2)


RENCONTRE ANNUELLE DES AMI-E-S DE LA SAGESSE, SECTEUR QUÉBEC
Madeleine Malette et Lucille Deschênes, Filles de la Sagesse

 

Mois d'automne, mois de la moisson ! Les Ami-e-s de la Sagesse, secteur Québec, en ce 16 octobre 2016, se regroupent à Relais Sagesse, Montréal, pour leur grande rencontre annuelle. N'est-ce pas, pour eux, un temps de moisson ? Joie et expectative sont dans l'air !

En effet, les Ami-e-s d'ici célèbrent cette année, leur 25 ans de fondation. Ils sont heureuses et heureux de constater la vie qui les animent toujours et leur désir de poursuivre la route.

Temps de moisson aussi, ce compte rendu détaillé du travail accompli par le Noyau Porteur au cours de ces trois dernières années. Un constat : il y a eu engagement et créativité ! Un merci du coeur jaillit du groupe !

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Auprès de l'«Arbre de Vie Sagesse dont les fruits nourrissent et guérissent»*, guidé-e-s par le Noyau Porteur, les Ami-e-s prient et  réfléchissent ensuite autour d'un nouveau mode de fonctionnement ...  L'état actuel des faits : santés qui diminuent, besoins qui augmentent au niveau des familles, peu de nouveaux membres, ... tout cela obligent à considérer l'organisation ...  Il faut à tout prix :

  • Alléger la tâche en vue du rassemblement
                                      et de l'animation des Ami-e-s
  • Favoriser l'entraide et l'implication des membres

Le groupe d'Ami-e-s éprouve un peu de difficulté à saisir la proposition de fonctionnement faite par le Noyau Porteur  après une consultation. La conclusion, finalement, est d'expérimenter la démarche pendant quelque temps et de s'en reparler. Décision qui s'impose pour bien prendre le tournant!

 

 

Sans contredit :
«LA SAGESSE INVITE INSTAMMENT, TOUS LES AMI-E-S,
 À TRAVAILLER ENSEMBLE
POUR RESSERRER LEURS LIENS-SAGESSE» !

 

À relire :  PASSONS SUR L’AUTRE RIVE !

 

 

 

 

Tous ensemble, Il me semble... On pourrait changer le monde,