RECOMMENCER DANS LA FOI


Où l’Église catholique se situe-t-elle actuellement par rapport à la quête des personnes qui veulent recommencer à croire ?

Depuis quelques décennies, l’appel de ces personnes a été entendu par des agent(e) s de pastorale, en particulier. Un service a été élaboré à partir d’expériences faites en Europe d’abord puis ensuite à partir d’une étude des besoins spécifiques d’ici. Marthe Lamothe, sœur de l’Assomption de Sainte-Vierge, est maintenant reconnue comme une spécialiste du travail avec les «recommençant-e-s» dans la foi. Elle propose un parcours initiatique en cinq étapes, créé pour les adultes. Il s’agit du document intitulé : « Des Horizons Nouveaux ». 
Des groupes de recommençant-e-s dans la foi existent ici et là. Difficile de les dénombrer car ils ne sont pas tous connus. Pour ma part, je connais à Montréal, Québec, un service qui est organisé à l’intérieur du Catéchuménat, sur le Plateau Mont-Royal et qui porte le nom de NOUVEAUX ESPACES.



À ma connaissance, une première équipe a réalisé un parcours et poursuit actuellement des rencontres motivées par le désir qu’ont les membres de se soutenir dans la foi. Deux autres équipes rattachées immédiatement à «Nouveaux Espaces» sont en cheminement à l’aide du document de Marthe Lamothe. Une troisième équipe relevant du Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs est en marche à l’aide du même parcours.
Ceci étant dit, il demeure que l’approche de ces personnes se fait très lentement. Elles sont hésitantes à se présenter ayant souvent été blessées à l’intérieur même de l’Église. Il faut un grand respect, beaucoup d’ouverture, d’écoute et de compassion pour proposer cette expérience de retour à la foi ou encore simplement pour répondre aux questions que les personnes posent lorsqu’elles ont le courage de se présenter – ce qui est préférable en toute occurrence, cette démarche de retour devant être absolument libre.

Lucille Deschênes  fdls

CLIC » Ce que les Recommmençants dans la foi  m'ont appris