D'où vient la tradition de la Chandeleur ?


croire.la-croix.com

La Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple, quarante jours après sa naissance et sa reconnaissance par Syméon comme "Lumière d'Israël". Histoire d'une tradition.

C'est en 472 qu'elle a été associée aux "chandelles" (d'où son nom !) par le Pape Gélase Ier qui, le premier, organisa le 2 février des processions aux flambeaux, reprenant au compte de l’Église les rites païens des "parentalia romaines" et des "lupercales" dédiées au dieu Pan. Il aurait offert, aussi, des "oublies" - ou galettes - aux pèlerins. Ainsi serait née la tradition des crêpes.

De fait, fortes de quelque 10 000 ans d'histoire, crêpes et galettes n'ont cessé d'être de tous les repas.  LIRE LA SUITE

2 février : 40 jours après Noël croire.la-croix.com

La fête du 2 février est la solennité de la rencontre du Seigneur et de son Peuple, en la personne de deux vieillards Syméon et Anne, lors de la présentation de Jésus Christ au Temple.
Elle est une nouvelle Théophanie, la Théophanie du quarantième Jour : après Noël et l’Épiphanie des Mages, c'est une nouvelle Épiphanie de l'Homme-Dieu, comme Noël et l’Épiphanie, elle célèbre l'Avènement (adventus) du Seigneur. C'est en effet dans leur rapport à la Manifestation du Christ on ce 40ème Jour, qu'il faut envisager le double rô1e de Marie et de Siméon.

Par le ministère de Sa Mère, le Seigneur Se manifeste dans le Temple à son Peuple, en la personne de Siméon et d'Anne qui, bénéficiaires de la Théophanie, en sont également les témoins, les chantres inspirés ?

Le déroulement de l’Événement commémoré aujourd'hui est dans toutes les mémoires : portant l'Enfant, Marie et Joseph s'avancent dans les parvis du Temple; ils viennent accomplir à son sujet ce que la Loi prescrit : Le présenter au Seigneur, et d'offrir en sacrifice des tourterelles ou des colombes.

Lumière qui éclaire les nations