La musique intérieure


Texte envoyé par Josiane Mansour,
responsable des ballerines, 23 février 2008.

Madeleine Delbrel, une laïque du début du XXe siècle écrivait qu'être chrétien était comme danser. Il faut apprendre à suivre les pas de la personne avec laquelle on danse. Il faut apprendre à ne pas se demander quel est le pas suivant, même si on ne comprend rien. Pour elle, il est vraiment nécessaire d'écouter la musique et de garder le corps souple, pour la suivre. On ne peut pas danser si on se fâche parce qu'on n'aime pas tel ou tel pas. Il faut continuer. Il faut faire confiance à l'autre. Parfois on ira vers l’avant. Parfois on devra danser de côté. Ou bien on dansera vers l’arrière. Petit à petit on deviendra plus souple. On n'a pas besoin d'étudier les pas suivants.
 
 Une fois que nous nous sommes arrêtés devant Dieu, il faut « pratiquer » cet arrêt chaque jour. Avoir un espace pour habiter notre « chambre intérieure », pour écouter nos sentiments, nos idées, nos désirs, nos besoins... En silence. Seulement écouter, nous rendre conscients de toute cette musique intérieure qui nous habite. Dieu nous a créés, il connaît parfaitement le secret de notre vie et ne le juge pas, il connaît tous nos besoins, avant même que nous demandions (Mt 6, 8).

Josiane

CLIQUER ICI POUR VISUALISER L'ALBUM PHOTOS DE LA GESTUELLE

LIRE LES COMMENTAIRES AU SUJET DE CET ARTICLE