UNE BRÈVE MÉTÉO

Moi, je me meurs d’hiver !

Par Jeannette Roy, fdls
Affiché le 19 mars 2008

Il y a nombre d’années, lors d’un hiver rigoureux, car ce n’est pas le premier que nous subissons, on m’avait rapporté que notre artiste, Claudette Danis, lassée de cette interminable saison s’était exclamée :  « Moi, je me meurs d’hiver ».  Ayant trouvé cette expression très poétique je lui avais dédié les versets suivants :

Moi, je me meurs d’hiver
Où donc est le printemps ?
Je ne vois que l’envers
De ma joie, de ce temps.

Reviendra t-il jamais
Ce printemps jeune et fou
Aux teintes que j’aimais
Et que l’hiver bafoue ?

Des milliers de bourgeons
Frisonnant sous la bise
Attendent l’éclosion
Et leur grâce indécise
Met un reflet d’espoir
En mes désirs lassés
Lorsque tombe le soir
Sur mes tristes pensées.

Moi, je me meurs d’hiver
Où donc est le printemps ?
Je ne vois que l’envers
De ma joie, de ce temps
.

Jeannette

P.S.  Il y a quelques années, lors d’une retraite à St-Jérôme, j’ai rencontré Jacqueline Lemay, compositrice et interprète et je lui ai récité ce poème.  Elle m’en a demandé le texte car, m’a t-elle dit, j’aimerait le mettre en musique.  Hélas !  Je n’en ai plus entendu parler …