BRÊVES ET ACTUALITÉS

Les Filles de la Sagesse quittent Saint-François N.-B. !

«Partir c’est mourir un peu » (poète Edmond Haraucourt ...) 
Mais le témoignage d’une population proclame bien haut
que l’amour demeure et va demeurer à tout jamais,
entre les deux Filles de la Sagesse, Denise et Nicole, et la population de St-François !

PARTIR C’EST MOURIR UN PEU ... nous dit le poète ...

 Affirmation qui peut surprendre...  Le véritable amour, celui qui veut le bien de l’autre, ne peut pas mourir, n’est-ce pas ? La présence physique comprenant aide variée et compassion, ce service qui ne s’est jamais démenti, disparaît bien sûr avec un départ. Mais le témoignage d’une population proclame bien haut que l’amour demeure et va demeurer à tout jamais, entre les deux Filles de la Sagesse, Denise et Nicole, et la population de St-François !

« Depuis 75 ans, cinquante et une (51) Filles de la Sagesse se sont engagées à St-François de Madawaska *» ...  nous révèle Sr Linda Joseph, fdls, responsable provinciale ... Les deux dernières Filles de la Sagesse, Denise Hébert et Nicole Rousse, y ont vécu et œuvré réciproquement, 54 et 45 ans. Aussi sérieux qu’un mariage chrétien ! Fort attachante, la population de ce coquet petit village, auquel s’annexe souvent Connors pour la liturgie ... Que de fois Denise y a assuré la direction du chant, le dimanche en particulier, sans compter qu’elle assurait le même service à la paroisse de St-François. Une page d'histoire

Revenons à l’événement du samedi, 12 septembre 2020, à l’eucharistie paroissiale de 19 h ... Depuis nombre de jours, même avant de savoir la date exacte du départ de Nicole et Denise, le village était « sur pied », tout cœur et toute oreille, parlant d’une Fête de la Reconnaissance. Il fallait ne rien oublier ! La présence des trois derniers curés des paroisses de Connors et Saint-François fut fort appréciée. La présence de Mgr Claude Champagne ainsi que celle de l’ancien curé de la Cathédrale a touché de façon particulière, Nicole et Denise.

Dès l’ouverture de la fête, une ambiance de douceur et de grande joie enveloppait l’assemblée ... De quoi faire oublier la pandémie dont on avait cependant tenu compte des exigences !
On peut imaginer, qu’invisiblement,  pour la plupart, les paroissiens  et les 42 Filles de la Sagesse qui ont œuvré à St-François au cours des dernières 75  années, étaient présents !

Chose certaine, on n’a oublié personne, tout en ayant à cœur de dire à Denise et Nicole une vibrante reconnaissance ! Déjà elles savent que la petite maison qu’elles quittent deviendra LA MAISON DU PATRIMOINE DE LA PAROISSE RELIGIEUSE DE CONNORS ET SAINT-FRANÇOIS. On peut deviner l’émotion vécue en ces moments de passage vers une nouvelle réalité pour Nicole et Denise ...

Avant la célébration eucharistique, au nom des paroissiens, deux grands cadres sont offerts
aux deux unités paroissiales représentées : Connors et St-François, cadres qui représentent,
l’église de St-François, le « couvent », la grotte et une photo de Nicole et Denise, habilement intégrées ...
Elles en reçoivent, chacune, une réplique plus petite.

À la fin de l’eucharistie, on invite Denise et Nicole à venir s’asseoir en avant de l’autel face au peuple ... pour y entendre un hommage fort touchant et vrai ... Mme Diane Milliard a lu un hommage qui n’est pas prêt d’être oublié ... « Votre départ fera un grand vide autour de nous, je peux même dire que Saint-François ne sera plus comme avant. Il y manquera deux personnes, mémorables, aimantes, serviables et attachantes. »

À plusieurs reprises, nous avons entendu des personnes résumer facilement ce qui faisait le rayonnement de ces deux Filles de la Sagesse : la Prière, l’Accueil (une qualité d’accueil rare) et la Compassion ...  Pour ce qui est de la Prière, un groupe a été formé lorsque Joanne Landry, prise de cancer, demanda le secours d’un groupe de prière. Groupe qui a soutenu Joanne et permis à plusieurs personnes de poursuivre l’expérience, devenant progressivement « témoins authentiques de la Parole » auprès des personnes rencontrées.

« À 5h45, le 15 septembre », raconte Sr Rachel Morency, « Nicole sera celle qui, une dernière fois, ferme les lumières et la porte de la maison... et symboliquement, tourne la page d’une nouvelle histoire ... Adieu, sans doute, au merveilleux village du Madawaska : St François et Connors. En passant près de l’église, nous apercevons un bon groupe d’une vingtaine de personnes qui attendent notre passage pour dire un dernier MERCI à Denise et Nicole ! L’obscurité cache les nombreuses larmes qui coulent ... mais laisse entendre le chant d’une RECONNAISSANCE faite d’amour qui jamais ne se tarira !

Texte présenté par Rachel Morency, fdls et Lucille Deschênes, fdls

Pages d'histoire à consulter :  Bulletin Écho Echo Écho  -
Septembre-Octobre 2009 -
 Numéro 23 page 06 : Au fil de l’histoire, nos fondations -

VIDEO : Un 150e ....En feuilletant les Chroniques!

Clin d’œil sur une page d’histoire « Sagesse »

Dans le cadre des événements du tricentenaire de l’arrivée de Marie-Louise de Jésus à St-Laurent, une démarche a été proposée aux communautés Sagesse réparties un peu partout dans le monde. On invitait les participantes à « contempler l’évènement fondateur de la Famille montfortaine pour rendre grâce au Seigneur, pour nous en nourrir et en témoigner. »

En vue de la rencontre portant sur la quatrième piste intitulée « La relation de Marie-Louise avec les Missionnaires Montfortains », les sœurs de la communauté Accueil ont lu un texte, contemplé l’action de la sagesse dans la vie de Marie-Louise travaillant en collaboration avec les Missionnaires Montfortains et abordé les questions suivantes :

  • Comment la Sagesse se manifeste-t-elle dans les relations que Marie-Louise entretient avec les Missionnaires Montfortains ?
  • De quelle manière je collabore avec les Missionnaires Montfortains et les Frères de St-Gabriel en vue du partage de notre spiritualité et de la mission ?
  • Aujourd’hui, de quelles façons pouvons-nous collaborer davantage en Famille montfortaine ?

Après avoir recensé les réponses des sœurs participantes, Sr Desneiges Giroux a réalisé un document vidéo qui fait les liens entre les événements à l’époque de Marie-Louise et le vécu actuel des Filles de la Sagesse. Elle a utilisé des éléments visuels à sa disponibilité.

Un beau clin d’œil sur une facette de l’histoire importante de la congrégation des Filles de la Sagesse.

Le peuple philippin a séduit Sr Diane Thibodeau

Partie aux Philippines en février dernier, Sr Diane Thibodeau est revenue sous le charme de cette « immersion dans un bain de chaleur humaine » et avec ces petites choses « qui vous chatouillent la pointe du cœur ». Alors qu’elle y allait pour animer la retraite annuelle auprès de « mes sœurs, ce sont plutôt elles qui, par leur témoignage, m’ont parlé de la force de la prière pour créer l’unité et de leur engagement corps et âme auprès et avec les gens qu’elles côtoient. »

Ce voyage d’un mois a été l’occasion de vivre une expérience de dépaysement total. « Je suis rentrée chez moi enrichie de ce contact avec un peuple des plus accueillants et gracieux. Le sourire facile et le Mabuhay (Welcome - Bienvenue) expriment vraiment le sentiment de bienveillance qui les habite. »

Sr Diane a apprécié chaque minute vécue dans ce pays où rayonne le goût de vivre des Philippins, malgré les conditions de vie très inégales. Elle a été particulièrement touchée par leur ingéniosité et leur fierté de se tenir debout.

Des engagements diversifiés

Dès son arrivée, son intégration dans la cérémonie habituelle d’ouverture du centre, a donné le ton, tout en illustrant à merveille l’accueil philippin. Au cours de ses échanges et visites, Sr Diane a pu prendre toute la mesure du travail effectué par les Filles de la Sagesse à Manille et à Cebu. « L’étendue de leurs insertions est étonnante vu leur petit nombre », souligne-t-elle.

Les Filles de la Sagesse assument à Manille, une présence au Centre de réhabilitation et de développement La Sagesse. Elles font des visites régulières à la prison pour femmes pour répondre à leurs besoins médicaux et matériels non comblés par le gouvernement. À Cebu, elles œuvrent dans une école maternelle et une clinique pour soins de santé et effectuent des visites à domicile. Dans ces deux villes, les sœurs parrainent des élèves avec le support moral et le soutien financier de bienfaiteurs.

Des rencontres dynamisantes

La semaine de retraite vécue à Bulacan, dans un site enchanteur appartenant aux Pères montfortains, a été d’un enrichissement mutuel stimulant. Il en fut de même lors de son intervention auprès d’un groupe d’Ami-e-s de la Sagesse à Cebu où elle a partagé un petit aperçu du livre « Écoute la Sagesse ». 

D’autres rencontres ont eu lieu également avec des groupes d’étudiant-e-s parrainé-e-s à Cebu et à Manille, dont le talent pour le chant et la musique s’est avéré remarquable. Sr Diane a échangé avec le Personnel et les employé-e-s du Centre La Sagesse. Elle y a également animé une causerie pour introduire le Carême et donné un aperçu de la Lectio Divina. Elle a partagé de nombreux repas avec les sœurs du Noviciat et du Pré-noviciat internationaux.  

Son séjour aux Philippines lui a fait découvrir une certaine réalité du pays et la grande piété populaire. Elle a aussi eu un bel aperçu des relations étroites entretenues entre les Pères, les Frères et les Sœurs de la Famille montfortaine.

Revenue au pays juste avant la fermeture des frontières imposée par la pandémie mondiale, Sr Diane se console. « Je continuerai à chérir la mémoire de ce séjour, surtout que dans notre résidence, il y a plein d'employées philippines venues s’établir au Canada, mais dont le cœur bat encore pour leur cher pays. »

Profond merci du coeur!  Thank you so much!  Maraming salamat po!

Une version en anglais de cet article est disponible en format PDF. Voir le lien ci-dessous.

Lettre ouverte à Francine Gauthier, Fille de la Sagesse

AVEC TOI FRANCINE, NOUS AVONS DIT « OUI » À LA SAGESSE ...

Avec toi, nous avons répondu à l’appel qui t’est adressé de retourner à Ottawa.
Cette fois, pour y demeurer, en vue d’un service plus régulier au Conseil provincial. 
Avec toi, avec Marie-Louise, notre fondatrice, dans la confiance, nous disons :

Avec générosité « n’est-ce pas une des caractéristiques, qui t’est reconnue ? »
Avec générosité, tu as emboîté le pas
!


*************************

Et voici comment, avec toi, nous avons exprimé, notre RECONNAISSANCE ...

Tu te souviendras ... En cette fin d’après-midi du 2 août 2020, nous sommes regroupées dans la grande salle Providence où masques et précautions de toutes sortes étaient assurées, vue la pandémie ... Nous n’étions que 10, toi comprise, considérant une absente, Claire Dumont, et nos quatre Sœurs retenues à l’infirmerie : Claudette, Berthe, Marie-Stella et Clémence ... (un beau « zoom » te le rappellera !)

Lorsque tu es arrivée dans la salle, vers 17h, un courant d’amitié chaleureuse nous a rassemblées ! 
                                VOIR ALBUM-PHOTOS  par Mado                    

Sr Elaine Renaud, fdls, t’a accueillie avec joie et a exprimé notre gratitude pour ce privilège d’un rassemblement en nous rappelant les restrictions qu’occasionnent la Covid-19.

Te voilà donc, sollicitée, pour un délicieux buffet qui tient compte de tes goûts ! Quelques détails captent notre regard dans la disposition des tables (une par convive), dont une paire de pinces en plastique, pour nous éviter de poser nos mains sur quoi que ce soit au moment du service !

 Puis, avant le dessert, un chant de circonstance, composé par Sr Hélène Laverdure, t’exprime :
                             * une reconnaissance de tes dons personnels, Francine ...et ...
* une reconnaissance pour tes engagements ...

Finalement, le groupe t’offre en cadeau un abonnement au livret de prière : «Magnificat». 
Sans doute tu te souviendras de nous ...
Pour terminer, avec toi Francine, nous avons prié les «Béatitudes de Marie-Louise de Jésus» que tu as toi-même composées ...
Le point d’orgue fut cependant la très belle Bénédiction Irlandaise ...

« Que l’Esprit Saint souffle dans tes cordages,
gonflant ton cœur vers des routes de voyages ! »


Tes Sœurs reconnaissantes du 5655 de Salaberry, Montréal

 

« Va, va, courageuse Francine ...

   Va, va, l’Esprit t’inspirera ! ....  »

*******************************

«Va, va, généreuse Francine ...

«Va, va, l’Esprit t’emportera ! »

 

                         ALBUM PHOTOS par Madeleine Malette, fdls

Une expérience enrichissante et pleine d’espoir

Congrès sur la pastorale des personnes âgées

« J’ai réalisé qu’il n’y avait pas qu’au Canada que les personnes âgées n’étaient pas respectées. C’est malheureusement le cas dans de nombreux pays », a mentionné Marielle Lord, présidente de Vie Montante Canada et participante au premier Congrès sur la pastorale des personnes âgées, tenu à Rome à la fin janvier.

« Dans plusieurs régions d’Afrique, on considère les personnes âgées comme des « sorciers » plutôt que comme des « sages » alors qu’en Chine, on trouve très peu de résidences pour personnes âgées », a-t-elle ajouté en entrevue.

Amie de la Sagesse et présidente de l’organisme Vie Montante Canada depuis plusieurs années, Madame Lord a été surprise de constater que le Canada n’était représenté que par deux personnes, Mgr Christian Rodembourg, président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) et elle.

Un programme chargé

Elle a ainsi eu l’opportunité d’échanger à quelques reprises avec lui tout comme avec les représentants de Vie montante de plusieurs pays dont la France, la Belgique, la Suisse, l’Angleterre, l’Argentine, le Japon et d’autres pays d’Afrique. « Nos journées commençaient tôt le matin et se terminaient à 19 h, suivi du souper. » Elle a d’ailleurs mangé à la même table que le Cardinal Kevin Joseph Farrell, préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie.

Le programme déjà bien chargé a été modifié en cours de route pour y ajouter des activités. Même si Madame Lord déplore un manque de profondeur et de vision dans certaines des interventions entendues au cours de ce congrès, elle retient de cette expérience que des éléments positifs.

Le fait de reconnaître l’importance du rôle des personnes âgées dans l’Église est déjà remarquable. « Tous les participants ont pris conscience de l’importance des défis à relever et de la nécessité de ne pas mettre de côté les personnes âgées, trop souvent oubliées, » a-t-elle rappelé.

Un appel du pape à changer nos habitudes pastorales

Le ton et la nature des propos du pape François qui s’est adressé aux participants à la dernière journée du Congrès, appellent à une action concertée de toutes les forces de la société, y compris les diocèses. « La vieillesse est devenue l’une des marques distinctives de l’humanité », a-t-il dit. « Les États doivent affronter une nouvelle situation démographique sur le plan économique », alors que la société civile « a besoin de valeurs et de significations pour le troisième et le quatrième âge. »

Selon lui, la communauté ecclésiale doit apporter sa contribution en amorçant « une réflexion sur les implications dérivant d’une présence importante de grands-parents dans nos paroisses et dans les sociétés ». « Nous devons changer nos habitudes pastorales », a insisté le pape François, dans le but de pouvoir répondre à cette présence des personnes âgées. Soulignons que lors de cette audience spéciale, le pape François a tenu à saluer chacun des 600 participants.

« La vieillesse est l’âge de la sagesse »

Ce premier Congrès international pour la pastorale des personnes âgées s’est terminé par une intervention de Gabriella Gambino, sous-secrétaire du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie. Elle a invité les participants à trouver des réponses aux besoins non comblés actuellement et à poursuivre des initiatives autour de quelques-uns des axes de travail identifiés.

Puis elle a conclu ainsi : « Rappelons, comme le disait Romano Guardini, que la vieillesse est l'âge de la sagesse, qui est souvent le fruit de l'expérience : « ce qui est créé lorsque l'absolu et l'éternel pénètrent dans la conscience et, à partir de là, jettent une lumière sur la vie ». Dans l'affaiblissement de ses forces, la personne âgée, bien que souvent moins active, rayonne : avec sa sagesse, elle peut faire apparaître le sens des choses. Et de ce sens, l'homme, pour rester tel, en aura toujours besoin. »

À la fin de ce Congrès, Marielle Lord s’est jointe aux autres membres du Comité directeur de Vie Montante internationale pour participer à des rencontres de travail sur trois jours.

Références :

 

La doyenne des Filles de la Sagesse au Canada célèbre ses 110 ans!

Lorsqu’on naît en 1910, on ne s’imagine pas être toujours de ce monde pour manger son gâteau d’anniversaire 110 ans plus tard ! Sr Rosalie Gaukler a réussi cet exploit le 13 juin dernier entouré des cinq membres de la communauté, à Edmonton.

Dans le contexte des restrictions reliées à la COVID-19, les organisatrices de la fête ont « modéré leurs transports. » Cela allait aussi de soi lorsqu’on connaît la personne fêtée « qui n’aurait pas trop apprécié l’esbroufe », mentionne Sr Diane Thibodeau.

Pour marquer cette journée spéciale, un gâteau anniversaire a été préparé par la première cheffe cuisinière de la résidence. Fidèle à elle-même, Sr Rosalie s’est exclamée « You shouldn’t have gone through all this trouble. » (Il ne fallait pas vous donner tant de peine.)  

Au cours de ce moment spécial, on a lu à la doyenne des Filles de la Sagesse du Canada, les messages des cartes anniversaires reçues. Ce fut aussi l’occasion de partager quelques anecdotes. Personne n’a trouvé à redire lorsque Sr Rosalie a montré quelques signes de somnolence pendant la dégustation, d’autant plus qu’on avait dû mettre un terme à sa sieste un peu trop tôt.

Quoiqu’il en soit, ce fut, un beau moment festif qui, en cette période de confinement, a enthousiasmé les organisatrices. « Est-ce folie de prédire que nous pourrions possiblement sonner ses 111 ans l'an prochain ? »

Légendes

Photo 1
La communauté locale des Filles de la Sagesse du Canada à Edmonton a vécu un beau moment d’allégresse. On reconnaît de gauche à droite et debout, les sœurs Diane Thibodeau, Harriet Hermary, Helen et Eleanora Baier, puis assises, les sœurs Margaret Suntjens et la vedette du jour, Rosalie Gaukler.
Photo 2
Sr Eleanora lit à Sr Rosalie le message d’une des cartes de vœux reçues à l’occasion de son 110e anniversaire de naissance.
Photo 3
Au moment de la dégustation du gâteau anniversaire, on retrouve à la table, trois des sœurs de la communauté d’Edmonton, les sœurs Helen Baier, Margaret Suntjens et Harriet Hermary.

Un appui inconditionnel à la Déclaration de la CRC contre le racisme

... La récente déclaration de la Conférence religieuse canadienne (CRC) en fait état d’entrée de jeu, afin de rendre ce phénomène moins abstrait et éloigné de notre réalité.

Les Filles de la Sagesse du Canada appuient sans réserve cette prise de position qui ne se borne pas à dénoncer. Elle encourage à passer de la parole aux actes. « Écouter, apprendre, agir : ces trois actions doivent orienter notre travail contre le racisme », peut-on lire dans le texte officiel.

C’est dans cet esprit que les Filles de la Sagesse du Canada entendent participer, dans le respect de leurs ressources actuelles, à cette importante opération de sensibilisation et d’éducation pour contrer la discrimination et favoriser l’inclusion. Ces actions, engagements et attitudes sont au cœur de la spiritualité Sagesse de la congrégation qui promeut l’amour sans frontières. 

Outre le texte de la Déclaration de la CRC, voici deux liens intéressants qui contribuent à regarder cette situation avec d’autres perspectives.

Autreas articles: BRÊVES ET ACTUALITÉS
Les Filles de la Sagesse quittent Saint-François N.-B. !
Clin d’œil sur une page d’histoire « Sagesse »
Le peuple philippin a séduit Sr Diane Thibodeau
Lettre ouverte à Francine Gauthier, Fille de la Sagesse
Une expérience enrichissante et pleine d’espoir
La sagesse en temps de crise
La doyenne des Filles de la Sagesse au Canada célèbre ses 110 ans!
Un appui inconditionnel à la Déclaration de la CRC contre le racisme
5 juin - Journée mondiale de l'environnement
SINCÈRES CONDOLÉANCES...
Le Blog de la Sagesse
Le Blog de la Sagesse
Les Ami(e)s de la Sagesse
Site des Ami(e)s de la Sagesse
Liens externes
FDLS International
FDLS International FDLS International Développement et Paix
Centre Justice et Foi Église Verte Entraide Missionnaire Conférence Religieuse Canadienne

Newsletter

Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Canada 2005-2014
| BRÊVES ET ACTUALITÉS || A VOUS LA PAROLE || BABILLARD || MANIFESTE |
| LEADERSHIP PROVINCIAL || VIE CONSACRÉE || ANIMATION VOCATIONNELLE || NOS FONDATEURS || UN PEU D HISTOIRE |
| PRIER LA SAGESSE || TEXTES DE SAGESSE || FORMATION PERMANENTE || LA SAGESSE APPELLE |
| JPIC || SERVICE INTERNATIONAL || UNANIMA |
| DIAPORAMAS || BIBLIOGRAPHIE || LIENS |