Sagesse Canada Accueil Contact L'Institution du Sacré-Coeur Haïti Toutes les Vidéos Le Blog de la Sagesse Les Filles de la Sagesse du Canada Les Ami(e)s Cartes Express
A VOUS LA PAROLE

La baleine et le papillon

 

À l'occasion de la fête de la Pentecôte qui nous rappelle que l'Esprit de vérité et d'amour partage nos combatset nous invite à être des témoins vivants à l'intérieur de l'Église, le texte de Mgr Noyer présente un intérêt tout particulier  ....

La baleine et le papillon
  ou 

«Comment réveiller l’Église de Jésus Christ»
J.Noyer, évêque retraité d’Amiens

Je ne demande pas qu'on change l'Église. Je demande qu'elle soit vivante. Je réclame qu'elle reste fidèle à sa mission, qu'elle porte la parole du Christ à nos contemporains, qu'elle témoigne du monde renouvelé par l'Esprit. II ne s'agit pas de la conserver comme un trésor au risque d'en faire un conservatoire des mœurs d'antan. II ne s'agit pas de la rafistoler par quelques astuces pour qu'elle survive un hiver ou deux de plus. II s'agit qu'elle trouve les gestes et les mots qui diront Dieu au monde d'aujourd'hui.

Elle est mon Église et il n'est pas question de me désolidariser d'elle. J'assume son histoire avec fierté souvent, avec honte parfois, avec résignation toujours. Je prends tout en elle, le meilleur et le pire, les croisades et les conciles, Alexandre VI et Jean-Paul II, la cour de Rome et les saints. Je crois que cette histoire d'hommes avec ses héros et ses lâches, ses audaces et ses calculs, n'est sainte que par l'Évangile qu'elle porte.

Disponible au présent

Je lui demande seulement de rester dans l'histoire sans se figer dans l'éternel. Je lui demande de ne pas sacraliser son passé au point d'être indisponible au présent. Je l'implore de renoncer aux réussites mondaines et aux vaines richesses pour ne pas « contrister » l'Esprit qui l'appelle.

J'aimerais qu'elle se rende compte qu'il lui faut changer parce que le monde qui est le champ de sa mission change. II me plairait qu'elle reconnaisse le travail de l'Esprit mieux que les traces du démon. Les nouveautés ne sont pas forcément des valeurs qui se perdent mais souvent aussi des « signes des temps », prémices du Royaume. II faut qu'elle ouvre les portes de l'espérance au lieu de cultiver les archives de la nostalgie,

Elle a inventé l'école pour tous. Elle a appris aux hommes à lire et à écrire. Elle a voulu que l'homme grandisse mais elle s'affole aujourd'hui parce que son discours ne passe plus. Son « catéchisme » peut être aussi riche et cohérent que possible mais des hommes adultes n'attendent plus un catéchisme. Ils souhaitent qu'on écoute leurs questions avant de leur donner des réponses. Ils préfèrent dialoguer avec Dieu plutôt qu'on leur parle de Lui.

Elle a dénoncé les mariages d'intérêts, les unions arrangées par les parents. Elle a défendu la liberté des époux et promu l'amour au cœur du couple. Mais elle est toute surprise aujourd'hui qu'on n'accepte plus la triste fidélité hypocrite d'autrefois. La Bible nous parle pourtant d'une alliance d'amour en permanence trahie et en permanence renouvelée.

Elle a voulu l'éducation des filles. Elle les a encouragées à prendre leurs responsabilités. Elle se réjouit de les voir accéder à une vocation personnelle. Elle sait la place qu'elles tiennent concrètement dans la vie quotidienne des communautés. Mais la voilà toute perdue parce que les femmes acceptent mal qu'on leur refuse, dans la vie de l'Église, les responsabilités de direction.

Elle a développé un discours sur la sexualité, la chasteté, le célibat, la virginité, moins à partir de la tradition biblique qu'à travers une philosophie néo-platonicienne et une anthropologie naïve. Elle s'étonne que le monde d'aujourd'hui comprenne mal son propos et peine à retrouver un Dieu qui a pris corps et qui a donné son corps pour le salut du monde.

La Pentecôte rassemble la diversité des peuples dans un même Esprit. L'Église – et l'Église catholique en particulier – a tout fait pour pacifier les frontières et encourager les échanges. Elle ne saurait se contenter d'inviter les nations riches à reconnaître leurs racines chrétiennes en ignorant le brassage de populations, contrôle ou pas, qui bouscule les états, les consciences et les nations.

Le parti des pauvres

De tout temps la grandeur de l'Église a été de prendre le parti des pauvres. Même quand elle ne savait pas apporter la justice elle consolait par sa charité. Aujourd'hui encore des chrétiens sont présents dans la recherche d'une politique plus juste et dans les urgences caritatives. C'est là qu'on comprend le Christ. C'est là qu'on attend ses disciples. Mais les médias s'amusent à ne voir l'Église qu'à travers un pontife jouant au dernier monarque absolu, dans un cérémonial d'un autre âge, loin des problèmes de fins de mois de ses auditeurs.

Un cri comme celui-ci vers qui le faire entendre ? Une prière comme celle-ci vers quel saint l'adresser ? À quelle adresse poster ce courrier ? Y a-t-il une chance de changer quelque chose ? La lourdeur de l'administration vaticane – ce n'est pas un mammouth mais une énorme baleine échouée sur le sable – donne l'impression que rien ne peut la réveiller. Mes mots ne feront pas plus de bruit que l'aile d'un papillon sur le dos du cétacé. Mais, après tout, on sait qu'un vol de papillon dans l'hémisphère sud peut engendrer une tempête dans l'hémisphère nord. Et puis il y a beaucoup de papillons. Et puis dans le vent qu'ils font souffle aussi l'Esprit.
Pourquoi ne seraient-ils pas capables de réveiller la baleine : une grande marée et un petit ouragan et la voilà remise à l'eau, légère et vivante !
 
Pour lire et imprimer le document, télécharger le fichier PDF



Télécharger le PDF...
Tags :  baleine  papillon   

fin article (T13) - 1462 affichages depuis le 19 May 2010

Outils Accueil Contact Haut Imprimer


AUTRES ARTICLES RÉCENTS POUR «A VOUS LA PAROLE»

Communauté paroissiale de Spanish, Ontario

À LA DÉCOUVERTE DE SEPT-ÎLES

Jubilé d'Or de trois femmes remarquables !

JUBILÉS D’OR - HOMÉLIE par Guy St-Onge, s.g., prêtre

60e de L'HÔPITAL MONTFORT

Nos pionnières à l’honneur !

À la douce mémoire de ma très grande amie...

LE PLUS BEAU CADEAU

SOS POUR DE LA LAINE …

Dimanche de la Beauté le 26 janvier 2014

Courte célébration à l’occasion de Noël 2013

PRÉSENTATION DE CÉLINE ST-PIERRE fdls

INVITATION des AMI(E)S de la SAGESSE

Un adieu chaleureux à Soeur Rita...

«Le voile ne fait pas le religieux»

Concernant la Charte des valeurs...

CHOC DE LA SOUFFRANCE : MOTEUR DE CROISSANCE ?

Témoignage de Gisèle Lanthier

Témoignage des Filles de la Sagesse par Sr Bénigna Lord

CANTIQUE PATRIOTIQUE

Profession de Jennifer Cortez

Reconnaissance: 20e anniversaire

La Prairie en Fête: 23 mai 1993

LA JOIE DE RACONTER SON HISTOIRE

Interculturalité au quotidien

Nouveau gouvernement Province de Maria Luisa

SR CARMELLE DUGAS FDLS EN ENTREVUE

Témoignage de Sr Alice Chartrand,
Fille de la Sagesse

Archives (cliquer sur le signe + de l'année dont vous voulez consulter les archives)
 Archives de 2013  : 1 articles
 Archives de 2012  : 30 articles
 Archives de 2011  : 33 articles
 Archives de 2010  : 32 articles
 Archives de 2009  : 19 articles
 Archives de 2008  : 24 articles
 Archives de 2007  : 26 articles
 Archives de 2006  : 18 articles