Sagesse Canada Accueil Contact L'Institution du Sacré-Coeur Haïti Toutes les Vidéos Le Blog de la Sagesse Les Filles de la Sagesse du Canada Les Ami(e)s Cartes Express
EN DIASPORA

DES JUBILAIRES EN OR

JUBILÉS D'OR EN PAPOUASIE, NOUVELLE GUINÉE
Collaboration spéciale
affiché le 27 mars

Le  2 février  2008, «la Journée de la vie consacrée», nous avons célébré le Cinquantième Anniversaire de vie religieuse de Sœur Aurore Gagnon et de Sœur Rhéa Giroux, chez les Filles de la Sagesse. La journée de célébration commença par une Messe d'action de grâce à 11h et d'un goûté auquel étaient invités tous les participants à l'Eucharistie. Au cours de la cérémonie à la cathédrale, toutes les religieuses renouvelèrent leurs vœux puis ce fut le tour des deux jubilaires. A l'Offertoire, les différents aspects de la vie religieuse furent présentés symboliquement. La chorale pouvait sûrement rivaliser avec celle de la Chapelle Sixtine, en tout cas, c'est ce que nous avons pensé! Les décorations étaient de rouge et d'or, tout à fait splendides. Le mot de passe pour la fête était «Deo gratias» , «Merci Seigneur!» En soirée, se retrouvaient réunies 54 personnes, en majorité des religieux mais aussi des amis laïques pour partager un délicieux banquet et une agréable et joyeuse soirée en l'honneur des héroïnes de la journée. 

Les novices de la Sagesse exécutent une danse jubilatoire en s'accompagnant d'un instrument de percussion indigène, la «kundu»

Les Soeurs de la Sagesse papoues préparent un mets à saveur locale pour le banquet du soir


Maintenant, nous demandons à nos deux jubilaires de dérouler rapidement devant nous le parcours de 50 ans de vie religieuse.

Sœur Aurore, voulez-vous nous dire ce qui vous a amenée à choisir la vie religieuse et missionnaire? 

 
« Aussi loin que je puisse remonter dans mes souvenirs, Il me semble que j'ai toujours rêvé d'être missionnaire. Mais c'est de l'Afrique que je rêvais. Ma vocation religieuse vint plus tard, après ma graduation en douzième année. Je réalisai alors que seul le Seigneur pouvait combler mes désirs... c'est ce que mon cœur me disait. » 

Q. On me dit que vous avez travaillé dans de nombreux domaines, voudriez- vous nous renseigner sur ce sujet? 
« À mon arrivée en PNG, je suis allée enseigner au primaire à Samari, sur l'île Kiwai, dans le sud du diocèse, à l'embouchure du fleuve Fly; je suis demeurée à ce poste durant six ans. Je pris alors la responsabilité de la grande cuisine à Kiunga pour une couple d'années.
 
Après je devins responsable de la formation des femmes pour les préparer à l'enseignement du catéchisme, en réalité j'enseignais à des femmes et à des hommes, ce que je fis pendant huit ans. Puis je fis partie d'une équipe de pastorale diocésaine. Je m'impliquai dans cette équipe jusqu'à ce que je sois élue supérieure régionale de la communauté de la Sagesse, pour un mandat de cinq ans.

Quand arriva la fin de mon mandat, comme Mgr Deschamps, avait besoin d'une secrétaire, je fis ce travail pendant deux ans. Alors se présenta une secrétaire de profession et des jeunes filles papoues manifestaient le désir d'entrer chez les Filles de la Sagesse, je me suis donc consacrée à la formation de ces jeunes filles qui se présentaient.

Maintenant je vais me lancer dans un nouveau projet, l'organisation d'une ferme pour des jeunes défavorisés.
La Sagesse c'est Jésus Dieu incarné avec qui je suis tombée en amour alors que j'étais encore très jeune.
Marie est ma mère, toujours près de moi. Je vis ma vie avec elle, main dans la main, allant à Jésus vers qui elle me mène. Grâce à mes trois chapelets médités, quotidiens, je m'efforce de demeurer reliée à la Trinité avec son aide. »  

 Extrait de :
LES NÔTRES NO 189
- Les Missions Montfortaines - MARS 2008

Sœur Rhéa, j'aimerais que vous me parliez un peu de votre vie religieuse et de votre vocation missionnaire.

«J'ai étudié chez les Filles de la Sagesse, j'était pensionnaire, c'est dans ce milieu que ma dévotion à Marie s'est approfondie. Chaque année, aux fêtes de l'Annonciation et de l'Immaculée Conception, nous avions l'habitude de nous consacrer à Jésus par l'intermédiaire de Marie. A la fin de ma douzième année, en 1956, durant ma consécration, je me sentis appelée à devenir Fille de la Sagesse. Je désirais être servante du Seigneur comme Marie. Je prononçai mes premiers vœux en 1958. » 

Q. Quel fut votre premier poste de travail?
 
« Je fus enseignante au primaire jusqu'en 1975. Cette année-là. On m'offrit de me spécialiser pour travailler auprès des enfants en difficultés d'apprentissage. Je fus aux anges, cette offre comblait un de mes plus chers désirs: répondre à l'appel du Père de Montfort et aller vers les plus pauvres... les négligés, les différents; auprès des malheureux, des mal-aimés, tous les oubliés de la société. En tout, j'ai enseigné pendant 40 ans.»
 

Q. Puis votre vie a changé du tout au tout? 
«Je ne saurais mieux dire. En 1989, Sœur Annie Langlois devait prendre quelques mois de repos au Canada, et il fallait quelqu'un pour la remplacer dans le poste vital qu'elle occupait à Kiunga. Elle avait la responsabilité de ravitailler tous les postes de mission en nourriture, en médicaments et en mille et une choses dont ils avaient besoin. J'offris mes services pour une période qui, à mon avis, n'allait pas dépasser six mois. En février, la Supérieure provinciale au Canada, m'offrit de prolonger mon séjour si je le voulais. Mgr Deschamps avait besoin d'aide. Le Frère qui travaillait à l'administration devait partir et je le remplaçai en attendant un successeur. Je croyais que ce n'était que pour quelques semaines Il fallut cinq ans pour trouver l'administrateur désiré. J'assurai donc la continuité en attendant! Voilà comment je devins missionnaire... au gré des événements. Après 18 ans, je suis toujours en Papouasie.
Pour moi, Jésus est la Sagesse incarnée. Il est mon Dieu, mon Seigneur qui m'appelle par mon nom et qui m'invite chaque jour à le suivre, à être son cœur, ses bras, ses pieds afin de continuer sa mission sur terre. Marie est mon modèle, comme à l'Annonciation: «je suis la servante du Seigneur!»

AUTRES ARTICLES SUR :
LA PAPOUASIE EN FÊTE    LA PAPOUASIE EN FÊTE #2

PAPOUASIE: Pierrette Gagnon

ALBUM PHOTOS

Tags :  jubilaires   

fin article (T9) - 1920 affichages depuis le 27 Mar 2008

Outils Accueil Contact Haut Imprimer


AUTRES ARTICLES RÉCENTS POUR «EN DIASPORA»

DANS L’EAU SANS SE MOUILLER !

UN ÉCHO DE LA DÉLÉGATION DES PHILIPPINES

Archives (cliquer sur le signe + de l'année dont vous voulez consulter les archives)
 Archives de 2011  : 7 articles
 Archives de 2010  : 5 articles
 Archives de 2009  : 7 articles
 Archives de 2008  : 20 articles
 Archives de 2007  : 7 articles
 Archives de 2006  : 2 articles